Tous nos sites et sites référencés

Pourquoi Une Fédération de Radiologie Interventionnelle ?

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

F. JOFFRE

 

La Fédération de Radiologie Interventionnelle est née en 2005 à la suite de discussions avec Guy FRIJA, alors Secrétaire Général de la Société Française de Radiologie. Conscients du rôle croissant de cette activité, de la multiplication et de la diversité des gestes pratiqués, de la nécessité d'une professionnalisation de son organisation, les promoteurs de cette fédération ont rassemblé des représentants des sociétés d'organes et des groupes de travail concernés avec des objectifs précis : fédérer l'ensemble des acteurs afin de proposer des solutions aux problèmes communs qui se posent à ce type d'exercice.

Deux grandes questions peuvent se poser :

-Pourquoi une Fédération de Radiologie Interventionnelle ?

-Pourquoi faire ?

Les raisons de créer une nouvelle structure au sein de la Société Française de Radiologie sont multiples, malgré les inconvénients d'ajouter un groupe supplémentaire aux activités déjà fort nombreuses de la société ? La première raison était de répondre de façon globale aux attentes de nos tutelles, qui avaient inscrit dans le SROS 3 « les techniques interventionnelles guidées par l'image ».

Au-delà de cette raison purement administrative, il est apparu essentiel d'avoir une structure qui prenne en charge la valorisation et la défense de cette activité au sein de la discipline radiologique.

De fait, la radiologie interventionnelle, consommatrice de temps, d'énergie, génératrice de soucis, de stress, parfois de nuits blanches pour l'opérateur, est un facteur indéniable de valorisation pour la discipline. Elle nous valorise auprès du public, de la communauté médicale, à condition qu'elle soit connue et reconnue. Elle représente sans conteste un pouvoir d'attraction auprès des futurs radiologues, qui sont séduits par ce double volet, diagnostique et thérapeutique. L'exemple de la forte implication des jeunes internes aux activités de radiologie interventionnelle dans les services où cette activité est très développée, est particulièrement frappant.

Son champ d'activité est en perpétuelle croissance et concerne de plus en plus l'ensemble des radiologistes, qui seront amenés un jour ou l'autre à effectuer des actes thérapeutiques de complexité variable, de façon concomitante à leurs actes diagnostiques. En particulier, les gestes de ponctions guidées thérapeutiques, accessibles à beaucoup d'entre nous, se multiplient de façon exponentielle.

La radiologie interventionnelle génère enfin un nombre non négligeable d'actes diagnostiques, tant l'efficacité du geste thérapeutique est fonction de la précision du guidage, l'imagerie venant enfin vérifier l'efficacité à plus ou moins long terme du traitement. 

Ce rôle essentiel de la radiologie interventionnelle justifie donc une structure transversale réunissant tous les acteurs, afin d'apporter des solutions aux multiples problèmes communs qui se posent à ce type d'exercice. Pour imposer la crédibilité de la radiologie interventionnelle, les enjeux futurs à traiter sont la formation, l'organisation, la structuration et la professionnalisation de cette activité.

Que fait donc et que doit faire la Fédération de Radiologie Interventionnelle  ?

Ses objectifs essentiels sont d'organiser l'initiation des futurs radiologues en radiologie interventionnelle, de promouvoir et de défendre la radiologie interventionnelle dans tous ses aspects, d'organiser cette activité, en particulier dans ses aspects réglementaires transversaux et de promouvoir la recherche en radiologie interventionnelle.

L'une des principales activités effectuées a concerné l'inscription de la radiologie interventionnelle au sein des activités à risques justifiant une démarche d'accréditation individuelle auprès de la Haute Autorité de Santé. La fédération de Radiologie Interventionnelle, avec le soutien de la Société Française de Radiologie, a mis en place l'OA-EPRX, qui est la structure permettant aux radiologues interventionnels qui le souhaitent de rentrer dans cette démarche d'accréditation.

La mise en place d'un Observatoire de la radiologie interventionnelle est une des principales missions qui a été envisagée, afin d'avoir « une photographie » permanente, à la fois qualitative et quantitative, de l'activité de radiologie interventionnelle, ceci pour disposer d'éléments tangibles de discussion avec nos tutelles. A ce titre, il est particulièrement capital que chaque acteur participe de façon active aux enquêtes d'activités qui vont être mis en place.

Un autre axe de travail concerne l'amélioration de la prise en compte de l'activité par nos tutelles, par une adaptation permanente de la nomenclature aux différentes avancées de cette pratique.

La Fédération de Radiologie Interventionnelle souhaite également fédérer les actions de recherches dans ce domaine : les enjeux, les aspects méthodologiques, les implications pratiques sont différents de ceux de l'imagerie diagnostique.

Enfin, l'amélioration de la lisibilité et de l'identification de cette activité passe par l'élaboration d'un Décret d'activité, démarche longue et complexe à laquelle la Fédération de Radiologie Interventionnelle souhaite s'impliquer, en collaboration avec le Conseil Professionnel de la Radiologie.

La radiologie interventionnelle, pour laquelle beaucoup de pessimistes pensaient qu'elle échapperait à la radiologie il y a quelques années, est enfin en ordre de marche pour défendre et promouvoir cette activité. 

  1. Bilan FRI 2007 [ - 112 Ko( pdf )]
  2. Bilan FRI 2008 [ - 88 Ko( pdf )]