Tous nos sites et sites référencés

Groupe 4 - Vasculaire

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Groupe 4 - Argumentaire du groupe Vasculaire

Radiodiagnostic Interventionnel
EO3 Dissection aortique Nf1 Anévrysme thoracique
E12 Anévrysme abdominal aortique NF2 S. De malperfusion dans les dissections Aortique.
E14 Ischémie des membres inférieurs. Nf3 Ischémie des membres inf d'origine embolique
Ef2 Ischémie du membre supérieur
Ef4 Fistule artério-veineuse (dialysé)
Ef5 Syndrome de la Veine Cave Supérieure
Ef8 Varices
Ef6 Anévrysme de l“aorte thoracique
Ef1 Thrombophlébite du membre supérieur


BIBLIOGRAPHIE ITEM E03 Radiodiagnostic
DISSECTION AORTIQUE


Etudes Méthodologie de l'étude Niveau de preuve de l'étude Résultats majeurs
Barbant S, Eisenberg M, Schiller N. Diagnostic value of
imaging techniques for aortic dissection: Am Heart J 1992;
124:2:541–543
Analyse de décision basée sur des études bien menées
1
Pour prévalence de dissection élevée (> 50%), l'ETO, la TDM hélicoïdale, l'IRM et l'angiographie ont des VPP > 85%. Avec une prévalence de 10%, l'angiographie est en retrait (VPP 65%) Avec une prévalence de 1%, l'IRM a une VPP de 100% contre environ 50% pour les autres techniques.
Oliver TB, Murchison JT, Reid JH. Spiral CT in acute
non-cardiac chest pain. Clin Radiol 1999; 54:38 –45
Série de cas prospective ou rétrospective
4
Etude en TDM spiralée de 70 patients. L'intérêt de la TDM est de faire la part entre toutes les causes de douleurs thoraciques indépendantes d'une affection cardiaque propre : 18 anévrysmes, 14 dissections, 9 hématomes de paroi, 8 ruptures aortiques, 12 pathologies péricardiques.
Keren A, Kim CB, Hu BS, et al. Accuracy of biplane and
multiplane transesophageal echocardiography in diagnosis of typical acute aortic dissection and intramural hematoma.
J Am Coll Cardiol 1996; 28:627–636
Etude rétrospective
4
112 patients inclus. Comparaison à 60 interventions ou autopsies, et à 52 autres examens d'imagerie, l'échographie trans-oesophagienne présente une :
Se 98 % (seulement 90 % pour hématome intramural), Sp 95 %.
Se 100 % pour complications valvulaires et péricardiques
Penco M, Paparoni S, Dagianti A, et al. Usefulness of
transesophageal echocardiography in the assessment of aortic
dissection. Am J Cardiol 2000; 86:53G–56G
Etude rétrospective
4
80 patients inclus. Réduction de la mortalité hospitalière de 43 à 17 % par une prise en charge rapide des dissections, notamment chirurgicale des types A. Intérêt également dans la surveillance post-opératoire.
Nienaber CA, von-Kodolitsch Y, Nicolas V, et al. The
diagnosis of thoracic dissection by noninvasive imaging
procedures. N Engl J Med 1993; 328:1–9
Etude comparative non randomisée bien menée
2
110 patients consécutifs examinés par ETO, TDM (incrémentale), IRM et artériographie.
Lecture indépendante en double insu
Même sensibilité des méthodes non invasives, mais plus de faux positifs en ETO
Se Sp
ETT 59% 83%
ETO 98% 77%
TDM 98% 87%
IRM 98% 98%
Hagan PG, Nienaber CA, Isselbacher EM, et al. The International Registry of Acute Aortic Dissection (IRAD): new insights into an old disease. JAMA 2000 Feb 16;283(7):897-903 Etude de cohorte série de cas prospective ou rétrospective
4
464 patients dans 12 centres étaient inclus dans un registre prospectif suite à une dissection aortique aiguë. La radiographie de thorax était souvent peu informative et le scanner était l'examen réalisé en première intention dans la majorité des cas pour le diagnostic (61.1%)
Moore AG, Eagle KA, Bruckman D, Moon BS, Malouf JF, Fattori R, Evangelista A, Isselbacher EM, Suzuki T, Nienaber CA, Gilon D, Oh JK.Choice of computed tomography, transesophageal echocardiography, magnetic resonance imaging, and aortography in acute aortic dissection: International Registry of Acute Aortic Dissection (IRAD).
Am J Cardiol. 2002 May 15;89(10):1235-8
Série de cas prospective ou rétrospective
4
628 patients 1996-1999. Imagerie chez 618 (98%). 406 (66%) multiples: 72% écho (dont 28% ETT avant ETO), 75% TDM, 22% artériographie, 19% IRM. Ordre de réalisation connu pour 98%: TDM en premier chez 63%, ETO chez 32%, artériographie chez 4%, IRM chez 1%. Sur les 396 patients qui ont eu un second examen, il s'agissait de ETO 58%, TDM 17%, artériographie 15%, IRM 10%. Sensibilité:
Globale Types A Types B
ETO 88% 90% 80%
TDM 93% 93% 93%
IRM 100% 100% 100%
Artériographie 87% 87% 89%
Le pourcentage de faux positifs doit inciter à confirmer un premier examen négatif par une autre modalité. L'IRM étant d'accès difficile, le diagnostic repose sur l'association ETO-TDM, l'examen de premier intention étant choisi en fonction des disponibilités et expertises locales. Les faux négatifs n'ont pas été revus, et peuvent donc être liés à une interprétation insuffisante.


BIBLIOGRAPHIE ITEM E12
Anévrisme aortique abdominal

Haulon S, Lions C, McFadden E.P., Koussa M, Gaxotte V, Halna P, Beregi J-P. Prospective evaluation of Magnetic Resonance Imaging after endovascular treatment of infrarenal aortic aneurysms. Europ J Vasc Endovasc Surg 2001; 22 : 62-69 Etude comparative non randomisée bien menée
2
Inclusion prospective de 31 patients traités par endoprothèse couverte pour anévrysme de l'aorte abdominale. Suivi par Angio IRM et angioTDM à 1 et 6 mois, avec angiographie Rx comme méthode de référence. 19 complications sous forme de fuite de type II. Sensibilité de l'ARM significativement supérieure (94%) à celle de la TDM (50%, p = 0,003)
Thurnher SA, Dorffner R, Thurnher MM, Winkelbauer FW, Kretschmer G, Polterauer P, Lammer J. Evaluation of abdominal aortic aneurysm for stent-graft placement: comparison of gadolinium-enhanced MR angiography versus helical CT angiography and digital subtraction angiography. Radiology. 1997;205:341-52 Etude comparative non randomisée bien menée
2
Comparaison de l'ARM, de l'angioTDM et de l'angiographie numérisée chez 61 patients. Critères étudiés : dimensions, étendue et rapports de l'anévrysme avant mise en place d'endoprothèse.
L'extension aux artères iliaques était mieux vue en IRM qu'en TDM, la position par rapport aux artères rénales ainsi que les mesures de diamètre étant appréciées de façon identique. L'existence d'artères rénales accessoires était plus souvent observée en TDM qu'en IRM, cette dernière étant également moins performante que la TDM dans l'appréciation de la sévérité des sténoses des artères rénales (IRM se 100%, sp 84%).
Considérant toujours l'angiographie Rx comme référence, les deux techniques non invasives font globalement jeu égal.
Ludman CN, Yusuf SW, Whitaker SC, Gregson RH, Walker S, Hopkinson BR. Feasibility of using dynamic contrast-enhanced magnetic resonance angiography as the sole imaging modality prior to endovascular repair of abdominal aortic aneurysms. Eur J Vasc Endovasc Surg. 2000;19:524-30. Etude comparative non randomisée bien menée
2
Evaluation préopératoire de la stratégie de traitement, chirurgicale ou endovasculaire, par l'angioRM avec Gadolinium et angioTDM chez 16 patients.
Impact sur la prise en charge tout à fait identique avec les deux méthodes
(Agrément 100%).
Thurnher S, Cejna M.
Imaging of aortic stent-grafts and endoleaks.
Radiol Clin North Am. 2002 Jul;40(4):799-833.
Avis d'expert
4
Aucune modalité ne permet à elle seule de satisfaire à toutes les exigences du suivi : évolution de l'anévrisme, intégrité et stabilité de la prothèse, endofuites. Les clichés standard permettent de détecter les ruptures de stents et de barres de connexion, migration, angulation et kinking de la prothèse. L'échographie Doppler est une alternative intéressante au scanner entre des mains entraînées, chez des patients anatomiquement favorables. Les chiffres de spécificité (95-98%) et de sensibilité (91-97%) pour la détection des endofuites sont alors comparables à ceux du scanner et pourraient donc autoriser une alternance des deux techniques pour les contrôles. Le scanner est la technique de référence pour le suivi de la taille de l'anévrisme et la détection des endofuites. L'IRM est séduisante de par son innocuité (produit de contraste non néphrotoxique, absence d'irradiation). Les stents en acier peuvent poser problème. L'angiographie a des performances inférieures au scanner et à l'IRM.



BIBLIOGRAPHIE ITEM E14
Ischémie des membres inférieurs

Henke PK. Approach to the patient with acute limb ischemia: diagnosis and therapeutic modalities.
Cardiol Clin. 2002 Nov;20(4):513-20
Avis d'Expert
4
La prise en charge diagnostique et thérapeutique de l'ischémie aiguë des membres inférieurs doit être définie pour amener une revascularisation rapide ; l'indication des examens et les traitements sont fonction des territoires concernés et des techniques disponibles.
Loewe C, Schoder M, Rand T, Hoffmann U, Sailer J, Kos T, Lammer J, Thurnher S
Peripheral vascular occlusive disease : evaluation with contrast-enhanced moving-bed MR angiography versus digital subtraction angiography in 106 patients
AJR Am J Roentgen 2002;179:1013–1021
Etude rétrospective
4
IRM Gado + déplacement table/ angiographie numérisée chez 106 patients. L'IRM offre les mêmes performances diagnostiques que l'artériographie.
Lundin P, Svensson A, Henriksen E, Jonason T, Forssell C, Bäckbro, B, Bodlund M, Ringqvist I.
Imaging of aortoiliac arterial disease. Duplex ultrasound and MR angiography versus digital subtraction angiography:
Acta Radiol 2000;
41:125–132
Etude comparative non randomisée bien menée
2
Comparaison de l'écho-Doppler, de l'IRM temps de vol et avec Gadolinium avec l'angiographie numérisée chez 39 patients à l'étage aorto-iliaque. L'angiographie reste la méthode de référence. L'ARM est plus efficace que l'écho Doppler lorsqu'un geste de revascularisation est envisagé.
Winterer JT, Laubenberger J, Scheffler K, Neumann K, Bayraktarli YR, Allmann KH, Uhrmeister P, Langer M.
Contrast-enhanced subtraction MR angiography in occlusive disease of the pelvic and lower limb arteries : results of a prospective intraindividual comparative study with digital subtraction angiography in 76 patients.
J Comput Assist Tomogr 1999; 23:583 –589
Etude comparative non randomisée bien menée
2
76 patients examinés de façon prospective par IRM / angiographie numérisée. La sensibilité et la spécificité de l'IRM pour les sténoses de plus de 50% est de 100 et 98% au niveau aorto-iliaque et fémoro-poplité, et de 93 et 96% au niveau crural, en soulignant le caractère non fiable de l'artériographie en distalité.
A performances diagnostiques voisines, l'IRM est plus fiable que l'artériographie pour visualiser les artères distales en cas d'obstruction proximale. Elle est recommandée comme technique de première intention.
Cronberg CN, Sjoberg S, Albrechtsson U, Leander P, Lindh M, Norgren L, Danielsson P, Sonesson B, Larsson EM. Peripheral arterial disease. Contrast-enhanced 3D MR angiography of the lower leg and foot compared with conventional angiography.
Acta Radiol 2003;44:59-66
Etude comparative non randomisée bien menée
2
35 patients examinés par IRM avec contraste et angiographie numérisée considérée comme la technique de référence. Sensibilité et spécificité de l'IRM 92 et 64 %, ces résultats s'expliquant par une qualité suboptimale de visualisation des vaisseaux distaux.
Steffens JC, Schafer FK, Oberscheid B, Link J, Jahnke T, Heller M, Brossmann J. Bolus-Chasing Contrast-Enhanced 3D MRA of the Lower Extremity.
Acta Radiol 2003;44:185-92
Etude comparative non randomisée bien menée
2
50 patients examinés par IRM avec contraste + déplacement de table et angiographie numérisée. IRM supérieure dans la détection des artères à la cheville chez 6 patients (12 %). Sensibilité et spécificité de l'IRM de 99,5 et 98,8 %. Agrément entre les deux techniques (test kappa) de 0,926.
Martin ML, Tay KH, Flak B, Fry PD, Doyle DL, Taylor DC, Hsiang YN, Machan LS.
Multidetector CT angiography of the aortoiliac system and lower extremities: a prospective comparison with digital subtraction angiography. AJR Am J Roentgenol 2003;180:1085-91
Etude comparative non randomisée bien menée
2
41 patients examinés par les deux techniques (TDM multidétecteurs et angiographie numérisée). TDM à 4 détecteurs. Sensibilité et spécificité pour les sténoses et occlusions de 92,2 et 96,8 % et 88,6 et 97,7 %, avec un agrément interobservateur élevé. Plus de segments perméables vus en distalité avec la TDM multidétecteurs qu'avec l'angiographie numérisée.
Walter F, Leyder B, Fays J, Bronner JF, Lehalle B, Blum A, Roland J.
IntŽrt de l'artŽrio-scanner dans le bilan des artŽriopathies des membres infŽrieurs : Žtude prŽliminaire.
J Radiol 2001, 82 : 473-479
Etude comparative non randomisée bien menée
2
22 patients inclus dans une comparaison entre la TDM à 4 détecteurs et une rotation de tube en 0,75 sec avec l'angio numérisée.
Bonne concordance entre les deux méthodes. Problèmes et limites TDM liés à la reconstruction VRT, à l'évaluation des sténoses calcifiées, à la quantité de produit de contraste injecté.
Rubin GD, Schmidt AJ, Logan LJ, Sofilos MC.
Multi–Detector Row CT Angiography of Lower Extremity Arterial Inflow and
Runoff: Initial Experience.
Radiology 2001; 221:146–158
Etude rétrospective
4
24 patients examinés avec un appareil à 4 détecteurs, dont comparaison avec l'angiographie Rx chez 18 patients.
TDM = méthode robuste. Les résultats sont cependant insuffisants et prématurés pour proposer l'angioTDM comme alternative à l'angiographie Rx
Visser K, Hunink MG. Peripheral arterial disease: gadolinium-enhanced MR angiography versus color-guided duplex US—a meta-analysis. Radiology 2000;216:67 –77 Méta-analyse
1
L'ARM avec contraste surpasse l'écho-Doppler et a des performances voisines à celles de l'angiographie Rx à partir de 92 articles avec étude ROC.
Les sensibilité et spécificité de l'ARM sont en effet de 97,5 et 96,2 %, celles de l'écho-Doppler étant de 87,6 et 94,7%.
Nelemans PJ, Leiner T, de Vet HC, van Engelshoven JM. Peripheral arterial disease: meta-analysis of the diagnostic performance of MR angiography. Radiology 2000;217:105 -114 Méta-analyse
1
L'ARM 3D avec contraste prévaut sur l'ARM 2D en temps de vol, encore que celle-ci donne des informations pertinentes sur le réseau distal en aval d'occlusions proximales ; analyse faite à partir de 23 articles comparant les techniques ARM.
Se ARM 2D comprise entre 64 et 100%, sp entre 68 et 96%.
Se ARM 3D comprise entre 92 et 100%, sp entre 91 et 99%.
Eiberg JP, Madycki G, Hansen MA, Christiansen S, Gronvall Rasmussen JB, Schroeder TV. Ultrasound imaging of infrainguinal arterial disease has a high interobserver agreement.
Eur J Vasc Endovasc Surg 2002;24:293-9
Etude comparative non randomisée bien menée
2
Examens écho-Doppler réalisés séparément par deux opérateurs et interprétés en double insu par rapport à l'angiographie numérisée chez 26 patients consécutifs. Agrément inter-observateur (kappa test) de 0,79 pour écho-Doppler et 0,8 pour angiographie numérisée. Agrément intra-observateur entre écho-Doppler et angiographie numérisée de 0,84.
Lujan S, Criado E, Puras E, Izquierdo LM. Duplex scanning or arteriography for preoperative planning of lower limb revascularisation.
Eur J Vasc Endovasc Surg 2002;24:31-6
Etude comparative non randomisée bien menée
2
Etude comparative en double insu de 60 membres inférieurs en écho-Doppler et angiographie Rx, les données chirurgicales (avec artériographie peropératoire) étant considérées comme référence. Définition correcte des lésions dans 77 % des cas en écho-Doppler et 79 % des cas en angiographie. Agrément entre les deux techniques (test kappa) de 0,94.



BIBLIOGRAPHIE ITEM Ef2
Ischémie des membres supérieurs

Gillard J, Perez-Cousin M, Hachulla E, Remy J, Hurtevent JF, Vinckier L, Thevenon A, Duquesnoy B. Diagnosing thoracic outlet syndrome: contribution of provocative tests, ultrasonography, electrophysiology, and helical computed tomography in 48 patients. Joint Bone Spine 2001;68:416-24 Etude comparative non randomisée bien menée
2
48 patients suspects de syndrome du défilé avec comparaison de manœuvre dynamique, tests électrophysiologique, doppler et scanner.
L'examen clinique avec les tests de provocation présente des sensibilités et spécificités moyennes qui peuvent être améliorés par la manœuvre d'Adson (VPP 85%), le test d'hyperabduction (VPP 92%) et le test de Wright. La place du scanner reste à déterminer.
Remy-Jardin M, Remy J, Masson P, Bonnel F, Debatselier P, Vinckier L, Duhamel A. CT angiography of thoracic outlet syndrome: evaluation of imaging protocols for the detection of arterial stenosis. J Comput Assist Tomogr 2000;24:349-61 Etude comparative non randomisée bien menée
2
82 patients suspect de syndrome du défilé avec comparaison de plusieurs mode reconstruction.
La sensibilité et spécificité du scanner dans le diagnostic d'un syndrome du défilé sont respectivement de 96% et 94 % ; l'évaluation du degré de sténose est plus difficile.
Demondion X, Boutry N, Drizenko A, Paul C, Francke JP, Cotten A. Thoracic outlet: anatomic correlation with MR imaging. AJR Am J Roentgenol 2000;175:417-22 Etude de cas témoin
3
Etude de cas de syndrome du défilé en IRM qui permet de bien étudier la compression et le siège de celle-ci. Pas de comparaison avec d'autres méthodes d'imagerie ; pas de Sensibilité au dépistage ou à l'évaluation de la pathologie.
Cosottini M, Zampa V, Petruzzi P, Ortori S, Cioni R, Bartolozzi C
Contrast-enhanced three-dimensional MR angiography in the assessment of subclavian artery diseases.
Eur Radiol 2000;10:1737–1744
Etude comparative non randomisée bien menée
2
Comparaison ARM Gado / angiographie numérisée chez 40 patients suspects de pathologie sténo-occlusive.
L'ARM a des performances diagnostiques voisines à celles de l'angiographie numérisée (Se 90%, Sp 95%) ; en outre elle est robuste en termes de variabilité interobservateur.
Krause U, Pabst T, Kenn W, Wittenberg G, Hahn D.
MR angiography of the hand arteries: Angiology 2001;
52:763–772
Etude comparative non randomisée bien menée
2
IRM temps de vol, contraste de phase et Gado / angiographie numérisée chez 15 patients. En ARM temps de vol, 96% des segments vus en angiographie numérisée étaient détectés, ainsi que 34 segments non vus par l'angiographie numérisée.
L'ARM temps de vol est la plus appropriée, ce d'autant qu'elle voit des segments perméables que ne voit pas l'artériographie y compris avec vasodilatateurs intra-artériels. La technique 3D avec injection manque de résolution spatiale et temporelle.
Goldfarb JW, Hochman MG, Kim DS, Edelman RR.
Contrast-enhanced MR angiography and perfusion imaging of the hand.
AJR Am J Roentgen 2001 ; 177 : 1177-1182
Série de cas
4
Etude en ARM de 7 patients parmi lesquels deux ischémie des doigts, et 2 volontaires. Pas de technique de référence. Etude de faisabilité. Il persiste des problèmes de synchronisation de l'acquisition au passage du produit de contraste.
Berger AC, Kleinert JM.
Noninvasive vascular studies : acomparison with arteriography and surgical findings in the upper extremity.
J Hand Surg 1992, 17 : 206-210
Etude rétrospective
4
Comparaison des données de l'échoDoppler avec l'artériographie chez 37 patients et avec la chirurgie chez 17 patients. Concordance de l'écho-Doppler avec les deux références de 97%.



BIBLIOGRAPHIE ITEM Ef4
Fistule artério-veineuse de Dialyse


Robbin ML, Chamberlain NE, Lockhart ME, Gallichio MH, Young CJ, Deierhoi MH, Allon M. Hemodialysis arteriovenous fistula maturity: US evaluation. Radiology 2002;225:59-64 Etude rétrospective
4
L'analyse du fonctionnement des fistules (n=69) 2 à 4 mois après leur création permet de confirmer l'intérêt du doppler dans l'évaluation des fistules pour juger celles qui seront fonctionnelles et qui se sont développées après chirurgie.
Reilly DT, Pearson HJ, Watkin EM, Wood RF. Phlebography in the salage of dialysis fistulae. Clin Radiol 1982;33:569-75. Etude rétrospective
4
47 patients avec des problèmes de fistules de dialyse étaient étudiés quant aux informations fournies par une phlébographie. Cette dernière apparaissait comme indispensable dans la majorité des cas pour mettre en évidence les lésions sur le trajet de la fistule.
Englang RE, Jackson A. Imaging of dialysis access : a review of 67 failing fistulas investigated by intravenous digital subtraction angiography. Br J Radiol 1993:66:32-6 Etude rétrospective
4
67 patients avec des fistules d'hémodialyse défectueuses étaient ré-analysés par angiographie digitalisée. La qualité des images était bonne dans 66/67 cas sans complications. L'apport diagnostique de l'angiographie pour dépister les lésions que les auteurs recommandent l'utilisation de cet examen pour une surveillance régulière des fistules
Menegazzo D, Laissy JP, Durrbach, et al. Hemodialysis access fistula creation : preoperative assessment with MR venography and comparison with conventionnal venography. Radiology 2000;209:302-3 Etude comparative non randomisée bien menée
2
24 patients ont bénéficié d'une imagerie par angiographie conventionnelle et par résonance magnétique en prévision de la création d'une fistule de dialyse. La corrélation du réseau veineux par angiographie conventionnelle et par ARM était bonne tant dans l'étude des trajets, de la perméabilité des veines superficielles (kappa 0,83) que des diamètres veineux (r=0,84 à 0,98, p<0,01) . Cette corrélation était supérieure à celle entre l'angiographie et la chirurgie (kappa 0,56). Les auteurs recommandent l'ARM des veines en bilan pré-chirurgical de la constitution de fistule de dialyse pour l'étude du réseau veineux.
Geoffroy O, Tassart M, Le Blanche AF et al. Upper extremity digital subtraction venography with gadoterate meglumine before fistula creation for hemodialysis. Kidney Int 2001;59:1491-7. Etude cas témoin
3
50 angiographies avec du gadolinium étaient étudiées par 2 radiologues au niveau de l'avant bras, du bras et du thorax. Bonne corrélation inter-observateur. Les auteurs décrivent la technique comme étant efficace et sans complications pour des patients en insuffisance rénale au stade de pré-dialyse.
Vassaloti JA, Falk A, Cohl, et al. Obese and non-obese hemodialysis patients have a similar prevalence of functioning arteriovenous fistula using preoperative vein mapping. Clin Nephrol 2002;58:211-4. Etude comparative comportant des biais important
4
L'évaluation des paramètres échodoppler dans le bilan morphologique des veines de l'avant bras chez 50 patients obèses et 130 patients non obèses. Il apparaît que le bilan pré-opératoire est identique dans les populations.


BIBLIOGRAPHIE ITEM Ef5
Syndrome Veine Cave Supérieur


Qanadli SD, El Hajjam M, Bruckert F, Judet O, Barre O, Chagnon S, Lacombe P. Helical CT phlebography of the superior vena cava: diagnosis and evaluation of venous obstruction.AJR Am J Roentgenol 1999 May;172(5):1327-33 Etude comparative comportant des biais important
4
Le scanner était considéré comme étant optimal dans 91% des cas de l'étude de la veine cave supérieure avec analyse de la zone rétrécie, de l'étendue de la pathologie et de la lésion causale. Série de 19 patients dont 16 ont pu avoir une comparaison entre la phlébographie et le scanner
Schwartz EE, Goodman LR, Haskin ME. Role of CT scanning in the superior vena cava syndrome. Am J Clin Oncol 1986;9:71-8. Etude comparative non randomisée bien menée
2
Le scanner était évalué chez 18 patients consécutifs par rapport aux modalités d'imagerie classique. Cet examen apparaissait comme supérieur par rapport aux autres techniques, notamment pour l'évaluation des tumeurs récidivantes.
L'apport diagnostique pour la prise en charge thérapeutique était plus précis avec la TDM qu'avec les techniques alternatives dans 6/16 cas (38%).



BIBLIOGRAPHIE ITEM Ef3
Varices


Wong JK, Duncan JL, Nichols DM. Whole-leg duplex mapping for varicose veins: observations on patterns of reflux in recurrent and primary legs, with clinical correlation. Eur J Vasc Endovasc Surg. 2003;25:267-75. Série de cas
4
Analyse prospective de 464 membres chez 355 patients en écho-Doppler, avec varices, ulcères variqueux ou récidive variqueuse. Mise en évidence d'une incompétence veineuse unique dans 21% des varices et 25% des récidives, avec localisation précise dans 100% des cas (sites multiples dans 64% des cas)
Jutley RS, Cadle I, Cross KS. Preoperative assessment of primary varicose veins: a duplex study of venous incompetence. Eur J Vasc Endovasc Surg. 2001;21:370-3 Série de cas
4
Etude de 223 membres chez 176 patients. Incompétence veineuse retrouvée dans 30% des cas, mais écho-Doppler surtout utile pour détecter des variations anatomiques présentes dans 24% des cas.



BIBLIOGRAPHIE ITEM Ef6
Anévrismes Aorte Thoracique

Quint LE, Francis IR, Williams DM, et al. Evaluation of thoracic aortic disease with the use of helical CT and multiplanar reconstructions: comparison with surgical findings. Radiology 1996; 201:37-41 Séries de cas
4
49 patients examinés en TDM hélicoïdale dont 36 porteurs d'un anévrisme thoracique. Précision diagnostique de 92 %, prédiction de la nécessité d'une CEC dans 94 % des cas.
Takase K, Sawamura Y, Igarashi K, Chiba Y, Haga K, Saito H, Takahashi S. Demonstration of the Artery of Adamkiewicz at Multi– Detector Row Helical CT Radiology 2002 223: 39-45 Séries de cas
4
Repérage de l'artère d'Adamkiewicz avec un appareil TDM 4 barrettes chez 70 patients programmés pour éventuelle chirurgie de l'aorte, dont 16 avec un anévrysme de l'aorte thoracique. Artère d'Adamkiewicz vue et localisée chez 63 (90 %) patients.
Yamada N, Takamiya M, Kuribayashi S, Okita Y, Minatoya K, Tanaka R. MRA of the Adamkiewicz artery: a preoperative study for thoracicaorticaneurysm. J Comput Assist Tomogr 2000; 24:362-368 Séries de cas
4
26 patients examinés en ARM préopératoire (chirurgie ou stent graft) pour un anévrysme. Artère d'Adamkiewicz vue chez 18 (69 %).



BIBLIOGRAPHIE ITEM Ef1
Thrombophlébite des membres supérieurs

Kerr TM, Lutter KS, Moeller DM, Hasselfeld KA, Roedersheimer LR, McKenna PJ, Winkler JL, Spirtoff K, Sampson MG, Cranley JJ. Upper extremity venous thrombosis diagnosed by duplex scanning. Am J Surg. 1990;160:202-6 Séries de cas
4
Revue de 693 dossiers d'écho-Doppler de membres supérieurs, parmi lesquels 123 cas de thrombophlébites. Dans les 85 cas d'occlusions veineuses centrales (axillaires ou sous-clavières), 1/3 des patients à 2 ans avaient un syndrome post-phlébitique avec absence de reperméation veineuse.
Echo-Doppler utile à la fois pour le diagnostic initial et le suivi.
Massoure PL, Constans J, Caudry M, Morlat P, Skopinski S, Beylot J, Longy-Boursier M, Le Bras M, Combe C, Quinton A, Saric J, Conri C. Thrombose veineuse des membres supérieurs. 40 patients hospitalisés. J Mal Vasc. 2000;25:250-5. Séries de cas
4
Etude rétrospective de 40 patients. Diagnostic de thrombose veineuse fait chez 37 d'entre eux par écho-Doppler et chez les 3 restants par phlébographie.
Mustafa S, Stein PD, Patel KC, Otten TR, Holmes R, Silbergleit A. Upper extremity deep venous thrombosis. Chest. 2003;123:1953-6 Séries de cas
4
Etude rétrospective descriptive sur une période de 2 ans. Diagnostic fait par écho-Doppler, phlébographie Rx et/ou phlébo-IRM. 65 thromboses veineuses diagnostiquées. La phlébogaphie Rx est utile lorsque l'on veut préciser l'extension centrale du thrombus.



BIBLIOGRAPHIE ITEM Nf1 Interventionnel
Anévrismes Thoraciques


Etudes Méthodologie de l'étudeNiveau de preuve de l'étudeRésultats majeurs
Lambrechts D, Casselman F, Schroeyers P, De Geest R, D'Haenens P, Degrieck I. Endovascular treatment of the descending thoracic aorta. Eur J Vasc Endovasc Surg. 2003;26:437-44Série de cas prospective ou rétrospective 426 patients traits par stentgraft : rupture traumatique de l'isthme aortique (n=3), dissection de Type B (n=11) anévrysme de l'aorte thoracique descendante (n=12). Absence de mortalité hospitalière. 4 décès (15%) non liés à la procédure. 4 complications (15%) ayant nécessité un traitement complémentaire, endovasculaire ou chirurgical.
Heijmen RH, Deblier IG, Moll FL, Dossche KM, van den Berg JC, Overtoom TT, Ernst SM, Schepens MA. Endovascular stent-grafting for descending thoracic aortic aneurysms. Eur J Cardiothorac Surg. 2002;21:5-9.Série de cas prospective ou rétrospective 428 stentgrafts posés chez 27 patients pour anévrysme de l'aorte thoracique. 96% de succès immédiats. Absence de mortalité hospitalière. Avec un suivi moyen de 21 mois, 1 décès (3%) non lié à la procédure, 8 cas (29%) de fuites ayant nécessité un complément thérapeutique endovasculaire chez 2 patients.
Grabenwoger M, Fleck T, Czerny M, Hutschala D, Ehrlich M, Schoder M, Lammer J, Wolner E. Endovascular stent graft placement in patients with acute thoracic aortic syndromes. Eur J Cardiothorac Surg. 2003;23:788-93Etude rétrospective 466 patients traités, dont 19 (29%) en raison d'une pathologie aortique aiguë : dissection aiguë de type B chez 11 patients (16.6%), ulcère pénétrant chez six patients (9%) et chez 2 patients (3%) anévrysme traumatique de l'isthme aortique. Absence de mortalité hospitalière, une paraparésie (1,5%). Durée d'hospitalisation moyenne 8 jours. Nécessité d'une chirurgie complémentaire dans un cas de fuite.



BIBLIOGRAPHIE ITEM Nf2
Syndromes de malperfusion dans les dissections aortiques


Etudes Méthodologie de l'étudeNiveau de preuve de l'étudeRésultats majeurs
Gaxotte V, Cocheteux B, Haulon S, Vincentelli A, Lions C, Koussa M, Willoteaux S, Asseman P, Prat A, Beregi JP. Relationship of intimal flap position to endovascular treatment of malperfusion syndromes in aortic dissection. J Endovasc Ther. 2003 10:719-27.Série de cas prospective ou rétrospective
4
41 patients traités par stentgraft, fenestration ou les 2 en raison d'une complication ischémique (syndrome de malperfusion) sur dissection de Type A (n=19), dissection de Type B (n=23). 19 patients traités par stenting, 12 par fenestration et 10 par les deux méthodes selon l'aspect clinique de malperfusion et l'aspect TDM de position du lambeau intimal.
Slonim SM, Miller DC, Mitchell RS, Semba CP, Razavi MK, Dake MD. Percutaneous balloon fenestration and stenting for life-threatening ischemic complications in patients with acute aortic dissection. J Thorac Cardiovasc Surg. 1999;117:1118-26.

Série de cas prospective ou rétrospective
4
40 patients traités par stentgraft, fenestration ou les 2 en raison d'une complication ischémique menaçant le pronostic vital sur dissection de Type A (n=10), ou de Type B (n=30). Revascularisation chez 37 patients (93%). 9 complications liées à la procédure, mortalité à 30 jours 25%.
Beregi JP, Haulon S, Otal P, Thony F, Bartoli JM, Crochet D, Lacombe P, Bonneville JF, Besse F, Douek P, Heautot JF, Rousseau H; Societe Fracaise d'Imagerie Cardio-Vasculaire (SFICV) Research Group on Aortic Dissection. Endovascular treatment of acute complications associated with aortic dissection: midterm results from a multicenter study. J Endovasc Ther. 2003;10:486-93 Etude rétrospective
4
58 patients traités par fenestration-stenting, dont 19 (33%) en raison d'une dissection aiguë de type A et 39 (67%) d'une dissection aiguë de type B. 96% de succès immédiat, mortalité de 17% à 30 jours.



BIBLIOGRAPHIE ITEM Nf3
Ischémie aiguë et sub-aiguë des membres inférieurs d'origine embolique


Etudes Méthodologie de l'étudeNiveau de preuve de l'étudeRésultats majeurs
Brossmann J, Muller-Hulsbeck S, Heller M. Percutaneous thrombectomy and mechanical thrombolysis
[Article in German]. Rofo Fortschr Geb Rontgenstr Neuen Bildgeb Verfahr. 1998;169:344-54
Avis d'expert
4
Lyse ou extraction complète du caillot par thrombolyse ou thromboaspiration dans 19 à 49% des cas, nécessitant souvent un geste complémentaire (thrombectomie, angioplastie). Taux de succès primaire 67 à 100%.
Hopfner W, Vicol C, Bohndorf K, Loeprecht H. Shredding embolectomy thrombectomy catheter for treatment of acute lower-limb ischemia. Ann Vasc Surg. 1999;13:426-35. Série de cas prospective ou rétrospective
4
Etude prospective de 51 patients. Occlusion d'une artère native chez 44 et d'un pontage chez 7. Traitement par thrombectomie endoluminale.
Canova CR, Schneider E, Fischer L, Leu AJ, Hoffmann U. Long-term results of percutaneous thrombo-embolectomy in patients with infrainguinal embolic occlusions. Int Angiol. 2001;20:66-73 Etude rétrospective
4
88 thromboembolectomies par aspiration chez 84 patients. Réussite technique immédiate dans 85 (96,6%) procédures. 2 (2,3%) complications mineures et 2 majeures. 1 décès dans les 30 jours. 82% de perméabilité de l'axe traité à 2 ans, 77% à 8 ans. 10 récidives emboliques dans le même territoire, retraitées de la même manière dans 9 cas.