Tous nos sites et sites référencés

Lésions traumatiques du tendon distal bicipital.

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

C Ciufu, M Moinard - Service de Radiologie A, Hôpital Pellegrin, Bordeaux

Objectifs : Il s'agit de préciser l'intérêt de l'imagerie dans le diagnostic et la l'analyse des lésions traumatiques et microtraumatiques du tendon du biceps au coude. Il importe en effet de bien analyser la nature de la lésion puisque le traitement spécifique de l'atteinte est le meilleur garant d'une récupération fonctionnelle complète et rapide.
Matériels et méthodes : Il s'agit d'une étude rétrospective réalisée entre février 1995 et aout 2002 dans le Service de Radiologie A d'hôpital Pellegrin et concernant 12 patients (2 femmes et 10 hommes) adressés pour : douleur du pli du coude, déficit musculaire marqué de la supination et plus discret de la flexion. L'âge moyen était de 56 ans avec des extrêmes de 22 et 66 ans. Les examens complémentaires ayant contribué au diagnostic ont été : radiographie standard, échographie, tomodensitométrie et IRM. Tous les patients ont eu un examen IRM du coude et 6 une échographie.
Résultats : Dans 6 cas la douleur a été au niveau du coude droit et dans 6 cas au niveau du coude gauche. La douleur est survenue de façon aiguë dans 7 cas (3 accidents sportifs, 1 choc électrique et dans 3 cas en portant une charge lourde) et de façon chronique dans 5 cas (activités sportives 1 cas, activités domestiques 3 cas et accident du travail 1 cas). Le délai du diagnostic par rapport à la lésion initiale variait de quelques heures à 1 an et demi. Nous avons trouvé une rupture totale chez 5 patients, une rupture partielle chez 6 patients et dans un seul cas une ténosynovite isolée.
Conclusion : Les résultats de cette série montrent l'intérêt de l'imagerie, et notamment de l'IRM, dans le diagnostic des lésions de la portion distale du biceps brachial, qu'il s'agisse de ruptures complètes ou partielles ou de pathologie inflammatoire.