Tous nos sites et sites référencés

Apport de l'échographie haute résolution dans les fractures occultes du scaphoïde carpien

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

O Bonnefoy, O Hauger, M Moinard, D Bersani, F Diard - Service de Radiologie A, Hôpital Pellegrin, Bordeaux. Et Service de Radiologie, Hôpital François Mitterrand, Pau.

Objectif : Evaluer l'intérêt diagnostique de l'échographie haute-résolution dans les fractures occultes du scaphoïde carpien.
Patients et méthodes : Etude prospective portant sur 54 cas patients présentant une suspicion clinique de fracture récente du scaphoïde carpien sans anomalie radiologique visible. Chaque patient a bénéficié d'un examen échographique en haute-résolution en utilisant une sonde linéaire de haute fréquence (13 MHz) en recherchant une discontinuité de la corticale et/ou des anomalies des parties molles (épanchement intra-articulaire ou hématome para-osseux). Les clichés radiographiques à distance ont été utilisés comme "gold standard".
Résultats : L'examen échographique a permis de mettre en évidence 5 cas de fractures occultes (9,5 % des patients) devant l'association d'une rupture de la corticale osseuse antérieure et la présence d'anomalies des parties molles en regard. Il a été retrouvé un cas de faux positif et aucun faux négatif. En utilisant comme critère la visualisation de la rupture de corticale, la sensibilité et la spécificité de l'échographie dans les fractures occultes sont respectivement de 100 et 98 %.
Conclusion : L'échographie haute-résolution est une technique fiable et rapide pour la détection des fractures occultes du scaphoïde carpien. La rupture de corticale signe le diagnostic. La présence d'anomalies des parties molles est peu spécifique.