Tous nos sites et sites référencés

Destruction thermique par radiofréquence (RF) des tumeurs hépatiques : Notre expérience.

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

N Kerioui, H Trillaud - Service de radiologie, Hôpital saint André, Bordeaux

Matériels de radiofréquence : Le choix du matériel pour le CHU de Bordeaux nous a permis d'essayer les 4 systèmes actuellement commercialisés. Nous avons décidé d'opter avec les unités concernées pour le matériel commercialisé par RADIOTHERAPEUTICS.
La population :
La destruction thermique par RF a concerné 31 patients soit 34 nodules du 10 janvier 2001 au 18 septembre 2002. 26 patients avaient des lésions d'hépatocarcinome sur un socle cirrhotique dans 23 cas et 5 patients avaient des métastases d'adénocarcinome colo-rectal.
Les moyens d'évaluation thérapeutique :
La réalisation d'une IRM ou en cas de contre-indication d'une tomodensitométrie sans et avec injection de produit de contraste à 6 semaines, 3 mois, 6 mois et 1 an.
Résultats :
Il existe un contrôle évolutif à 6 semaines pour 25 patients. Les 6 derniers patients ont été traités depuis moins de 6 semaines. La nécrose complète à 6 semaines de la RF a été obtenue pour 17 patients. En cas de nécroses incomplètes le résidu tumoral est inférieur ou égal à 15% du volume tumoral initial.
Conclusion :
Les résultats de cette technique sont bons. L'examen de chaque cas des nécroses incomplètes permet de relativiser ce résultat. Des travaux de recherche parallèle laissent espérer une amélioration de la technique et de ses résultats.