Tous nos sites et sites référencés

Compte rendu du rendez-vous du G4 avec Mme KLEIN

Publié le 28/10/2010, mis à jour le 28/10/2010 par SFR


Le 8 septembre 2010 à l’ARS

Etaient présents :
- Membres du G4 : Hubert De LAVAL, Président
François LAURENT, Secrétaire Général
Daniel BERSANI
Jean-François CHATEIL
Pierre CASENAVE
Roger TRAN

- Membres de l’ARS : Mme KLEIN, Directrice
Patrice RICHARD
Docteur LOI qui sera notre interlocuteur en ce qui concerne l’imagerie et semble remplacer Mme DUBOIS.

La rencontre s’est déroulée dans une excellente atmosphère et tous les participants s’accordent à trouver une écoute très positive de la part de Madame Klein.

Les discussions portaient sur les points suivants :

- Un exposé introductif sur les problèmes généraux de l’imagerie particulièrement sur le plan de la démographie, de la vacance des postes dans certains hôpitaux généraux et pour introduire la discussion sur les thèmes ci-dessous.

- Un premier aspect de la représentativité de notre groupe a été évoqué. Nous étions des représentants des CHU, des CHG, du secteur libéral et géographiquement des principales zones du territoire de santé administré par l’ARS. Nous avons eu le sentiment que Madame Klein appréciait le caractère organisé de notre discipline et reconnaissait pleinement notre représentativité. Elle nous a assuré que cette représentativité s’exprimerait dans le prochain SROS. L’ex-conseil d’imagerie régional ne semble pas devoir être pérennisé.

- Le problème de la permanence des soins.
Nous avons évoqué dans l’exposé introductif les différences à considérer entre les urgences ultra-spécialisées du CHU (neuroradiologie) et les urgences plus générales qui recouvrent la radiologie diagnostique et la radiologie interventionnelle. Nous avons insisté sur la nécessité d’une organisation à mettre en œuvre à partir de l’expérience des praticiens de terrain et répondant à des besoins spécifiques (astreinte de radiologie interventionnelle vasculaire à Pau par ex). Notre interlocutrice nous a paru très intéressée par l’offre que nous lui avons faite de réaliser un bilan de l’existant par territoires de santé en Aquitaine et nous a proposé un nouveau rendez-vous sur ce thème début 2011. Les services de l’ARS sont en attente du guide national de la permanence des soins qui doit paraître à la fin de l’année.

- Téléradiologie.
Jean-François Chateil a insisté sur l’obsolescence du système actuellement en place et la nécessité d’étendre la télétransmission à l’ensemble des acteurs de la radiologie régionales (public/privé). Il a insisté sur les difficultés actuelles qui reposent sur le problème de la sécurité concernant l’identité du patient et du médecin. Madame Klein n’a pas pris d’engagement sur ce point mais nous a affirmé à plusieurs reprises que l’Aquitaine était encore considérée comme une région pilote en ce qui concerne la téléradiologie.
Nous nous sommes interrogés après la réunion sur l’opportunité de démarcher pour trouver d’éventuels financements régionaux pour faire avancer ce dossier en sachant qu’il a été possible à partir d’initiatives individuelles sur le plan local de construire des outils performants (exemple de la radiologie libérale à Bayonne).

- Les équipements.
Nous avons beaucoup insisté sur le déficit qui existe actuellement en IRM et les raisons qui nous conduisent à souligner ce déficit : développement des indications, importance de l’irradiation de la population due aux scanners répétés. Madame Klein nous a expliqué les modalités d’analyse par ses services des demandes de gros matériels Scanner et IRM qui ont été ou vont être faites dans les fenêtres respectives de mai et de septembre 2010. L’avis concernant la fenêtre de mai sera rendu le 11 octobre.
Au CROS ont succédé des conférences régionales de santé et d’autonomie (CRSA) avec des commissions spécialisées. Ces CRSA comportent des représentants professionnels. Le président élu concernant le CRSA de l’offre de soins est le Professeur P. HENRY, ex-neurologue du CHU. Madame Klein nous a proposé de faire un bilan au niveau de chacun des territoires de santé des matériels existants, des demandes en cours et des besoins évalués par les professionnels et nous nous sommes engagés à rendre le plus rapidement possible notre copie sur ce point. Le terme du SROS actuel est prévu pour mars 2011, il sera donc réactualisé pour 2015. L’avis de la profession, par l’intermédiaire du G4, est donc demandé sur l’opportunité des équipements à prévoir au niveau de chacun des territoires de santé. Ce point nous a paru très positif.

Madame Klein nous a ensuite expliqué le fonctionnement de l’ARS qui est un établissement public dont le fonctionnement repose sur un conseil de surveillance présidé par le préfet de région. L’ARS dispose de délégations territoriales par département avec un directeur au niveau de chacun des départements. Madame Klein propose de s’adresser à ces directeurs de délégations territoriales pour chacun des éventuels projets locaux qui seront à mener à bien dans l’avenir. Pour Bordeaux, Monsieur Fort est le directeur de la délégation territoriale. Les décisions de Madame Klein sont basées sur des demandes de rapports qui sont faites au niveau des délégations territoriales départementales et sur l’avis des conférences régionales de la santé et de l’autonomie (CRSA) et des commissions spécialisées mentionnées préalablement.

Débriefing suite à la réunion avec Madame Klein.
L’ensemble des participants était très satisfait du contact pris. Il nous semble que l’urgence est de répondre à sa demande concernant l’état des lieux de l’imagerie et des équipements dans la région au niveau de chacun des territoires. Nous allons interroger les représentants au niveau de chacun des territoires de santé suivants :
♦ Gironde (Bordeaux-Libourne-Arcachon-Lesparre) : Hubert de Laval, Jacques Artaud, Jean-François Chateil, François LAURENT ;
♦ Dordogne (Périgueux-Sarlat-Bergerac) : Roger Tran, Aude Magontier et François Jambon ;
♦ Lot et Garonne (Agen) : Jean-Claude Castel et Christian Legoulme ;
♦ Landes (Dax-Mont de Marsan) : Dr Jean-Charles Lestage et Eric Chavigny ;
♦ Pyrénées Atlantiques (Bayonne) : David Higué et Pierre Casenave ;
♦ Pyrénées Atlantique (Pau) : Daniel Bersani et Dominique Masseys.


Les éléments qu’il nous parait urgent de lister sont :
- Le nombre de radiologues et leur âge en privé, en public et en terme d’équivalent temps plein en public.
- Les équipements scanners et IRM, leur lieu d’implantation, le nombre d’examens annuels et leurs plages d’ouverture hebdomadaire et sur 24h.
- Les demandes en cours sur les fenêtres de mai 2010 et de septembre 2010 ainsi que les installations en cours et les besoins qui en découlent.
- L’archivage et la télétransmission liées à ces projets : demandes en cours, état des lieux.
Une réunion téléphonique est sur la réponse à adresser à Mme Klein est prévue le 29 septembre à 18h15

Pied de page à l'impression d'un document

Implication du radiologue en chirurgie plastique du sein


Chères consoeurs, chers confrères, chers amis,

Suite à l'évaluation très favorable de la dernière journée que nous avons organisée en avril 2016 à Lyon sur le thème de l’imagerie du sein et de la chirurgie plastique, nous organisons une nouvelle journée le samedi 1er avril 2017 à la salle Multimedia du Centre Léon Bérard à Lyon. Le nombre de participants sera limité, pour garder un caractère d'interactivité à cette journée. 
Le public concerné est celui des radiologues pratiquant la sénologie, spécialement ceux à très forte orientation sénologique.

Vous trouverez ci-joint le programme de cette journée et la fiche d'inscription. L'implication du radiologue en chirurgie plastique du sein et sa place fondamentale dans ce domaine seront les fils conducteurs de cette journée car les implications entre ces deux domaines deviennent de plus en plus fréquentes et le radiologue sénologue se doit de bien connaitre ces différentes interactions.

Dans l’attente de vous rencontrer, nous vous prions de croire, chères consoeurs, chers confrères, chers amis, en nos
sentiments dévoués les meilleurs.

Organisateurs : 
Christophe TOURASSE
Emmanuel DELAY