Tous nos sites et sites référencés

Vasculaire interventionnel

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique

Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
N. Radiologie interventionnelle
Vasculaire interventionnel
Sténose carotide asymptomatique
01 N
Angioplastie de la carotide
Indiqué seulement dans des cas particuliers [C]
La littérature disponible est faible, intérêt de travaux de recherche clinique.
III / IV
Sténose carotide symptomatique






02 N
Angioplastie de la carotide
Acte spécialisé [B]
Le traitement recommandé des sténoses carotides symptomatiques reste, dans la majorité des cas, l'endartérectomie. Les indications potentielles du traitement endovasculaire concernent les patients présentant un risque important à la chirurgie telles qu'elles ont été définies par l'étude Sapphire : un âge supérieur à 80 ans, une insuffisance cardiaque de classe III/IV et ou une fraction d'éjection du ventricule gauche < 30%, une chirurgie à coeur ouvert datant de moins de 6 semaines, un infarctus du myocarde récent (datant de plus de 24 heures et moins de 4 semaines), un angor instable (classe CCS III/IV), une maladie pulmonaire sévère, une occlusion carotidienne controlatérale, une paralysie du nerf laryngé, une chirurgie ou irradiation au niveau du cou, antécédents d'endartériectomie carotidienne ou accès chirurgical difficile, et les patients entrant dans le cadre d'essais randomisés (chirurgie versus angioplastie).
III / IV
Anévrisme intracrânien rompu

03 N
Occlusion endovasculaire
Acte spécialisé [B]
Le traitement endovasculaire est une alternative au traitement chirurgical. Le choix du traitement doit reposer sur un bilan morphologique précis (angiographie 3D), sur l'âge du patient, sur son état clinique préopératoire. La décision thérapeutique implique un neuroradiologue interventionnel, un neurochirurgien et un neuroanesthésiste-réanimateur.
III / IV
Embolie pulmonaire

04 N
Insertion d'un filtre dans la veine cave inférieure
Acte spécialisé [B]
En cas de thrombose veineuse des membres inférieurs ou des veines pelviennes, l'insertion d'un filtre dans la veine cave inférieure n'est indiquée que dans quelques cas particuliers : récidive d'embolie pulmonaire prouvée en dépit d'un traitement anticoagulant efficace ou extension d'une embolie pulmonaire sous traitement anticoagulant ou embolie pulmonaire et traitement anticoagulant contre-indiqué.
II
Malformation artério-veineuse pulmonaire
05 N
Angiographie pulmonaire avec embolisation
Acte spécialisé [B]
Le traitement par embolisation est à proposer systématiquement en premier lieu.
III / IV
Anévrismes de l'aorte abdominale

06 N
Insertion endovasculaire d'endoprothèse couverte
Acte spécialisé [B]
Le traitement endovasculaire des anévrismes de l'aorte abdominale est une procédure actuellement réservée aux malades à risque chirurgical élevé qui suit un cadre protocolaire de réalisation et d'évaluation.
III / IV
Traitement endovasculaire des anévrismes thoraciques
07 N
Mise en place d'endoprothèse couverte
Acte spécialisé [C]
Le traitement endovasculaire des anévrismes thoraciques est une procédure hautement spécialisée. Compte tenu des risques de la chirurgie, incluant ceux de la circulation extra-corporelle, les résultats préliminaires montrent l'intérêt de ce traitement initialement.
III / IV
Ischémie de jambe (sténose iliaque)

08 N
Angioplastie +/- endoprothèse
Indiqué [A]
La décision de mise en place d'une endoprothèse après l'angioplastie dépend de plusieurs facteurs, notamment une sténose résiduelle et/ou un gradient de pression résiduel au niveau de la zone traitée ainsi que de la localisation, de la longueur et des caractéristiques de la lésion.
II
Ischémie de jambe (occlusion iliaque)
09 N
Mise en place d'endoprothèse
Indiqué [B]
L'attitude de mise en place d'emblée d'une endoprothèse dans les lésions occlusives iliaques est communément admise. Elle suit des recommandations nationales et internationales.
II
Ischémie de jambe (occlusion fémorale)



10 N
Angioplastie fémorale superficielle/ poplitée
Indiqué [B]
Le traitement médical est de première intention. Les indications de revascularisation sont fonction du stade clinique (claudication ou ischémie critique, stade 3 et 4) et des caractéristiques de la lésion. L'angioplastie percutanée fémorale superficielle et/ou poplitée est efficace pour restaurer la perméabilité à court terme, mais des angioplasties itératives sont souvent nécessaires pour éviter le recours au pontage chirurgical. Les taux de perméabilité primaire sont en effet moins bons après angioplastie qu'après pontage. La pose d'endoprothèse peut être indiquée en cas d'occlusion et d'ischémie critique, et dans les échecs de l'angioplastie.
II
Ischémie de jambe (occlusion artères de jambes)
11 N
Angioplastie tibio-péronière
Acte spécialisé [B]
S'il existe une lésion sténo-occlusive localisée du tronc tibio-péronier, l'angioplastie peut être recommandée comme traitement de première ligne chez les patients en ischémie critique. Elle n'est pas indiquée initialement en cas de claudication simple.
II
Traitement des syndromes de malperfusion dans les dissections aortiques
12 N
Fenestration, mise en place d'endoprothèse couverte ou non
Acte spécialisé [B]
Les ischémies secondaires à une dissection doivent de préférence être traitées par voie endovasculaire.
III / IV
Ischémie aiguë et sub-aiguë des membres inférieurs d'origine embolique
13 N
Fibrinolyse / Thromboaspiration
Indiqué [B]
La fibrinolyse médicamenteuse est indiquée dans certains cas tel un pontage ou des thromboses précoces. La thromboaspiration peut être indiquée en cas d'embole frais (poplité par exemple). Ces deux techniques peuvent être couplées. Des matériels de thrombectomie sont en évaluation.
II