Tous nos sites et sites référencés

Digestif interventionnel (voir aussi 32 N à 35 N)

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique

Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
N. Radiologie interventionnelle
Digestif interventionnel (voir aussi 32 N à 35 N)
Hémorragie digestive haute grave sans cause évidente
14 N
Angiographie avec ou sans embolisation
Acte spécialisé C
Il est essentiel de stabiliser l'état hémodynamique du patient. Un bilan préalable par endoscopie doit avoir été fait. Une fuite de produit de contraste n'est visible qu'en cas d'un débit hémorragique suffisant. L'embolisation est décidée quand elle peut être réalisée sans risque majeur.
III / IV
Hémorragie digestive grave par varices oesophagiennes
15 N
TIPS
Indiqué seulement dans des cas particuliers A
Le traitement médicamenteux et endoscopique doit être tenté en premier. Le shunt portosystémique intrahépatique transjugulaire (TIPS) n'est indiqué qu'en cas d'échec.
III / IV
Ascite par hypertension portale
16 N
TIPS
Indiqué seulement dans des cas particuliers B
L'efficacité est faible, notamment chez les patients Child C ou avec une insuffisance rénale associée, à cause du risque élevé de complications.
III / IV
Hémorragie digestive basse grave
17 N
Angiographie avec ou sans embolisation
Indiqué B
L'embolisation est décidée en fonction de la localisation du saignement et de la cause probable.
III / IV
Hémorragie digestive haute chronique
18 N
Angiographie avec ou sans embolisation
Acte spécialisé C
Seulement discutée dans quelques cas particuliers après un bilan d'imagerie complet.
III / IV
Ischémie mésentérique chronique
19 N
Dilatation/prothèse endovasculaire de l'AMS
Indiqué B
Chez des patients sélectionnés, cette intervention est sure et apporte des résultats cliniques intéressants.
III / IV
Abcès sous-phrénique
20 N
Drainage percutané
Indiqué C
C'est la méthode de choix, par guidage échographique ou parfois TDM.
0 / III
Abcès pelvien

21 N
Drainage guidé
Indiqué B
Plusieurs voies d'abord peuvent être utilisées : percutané, transpérinéal, transrectal, transvaginal, fessière, selon la situation anatomique déterminée par une TDM préalable. Le guidage, échographie ou TDM doit être adapté.
III
Obstruction biliaire haute

22 N
Cholangiographie percutanée avec ou sans drainage Indiqué seulement dans des cas particuliers B La méthode d'abord dépend de la cause de l'obstruction, de sa localisation exacte et des compétences locales. Le bilan morphologique de l'atteinte biliaire peut être fait par CPRM, ce qui permet de discuter préalablement de la nécessité d'un drainage.
III / IV
Obstruction biliaire basse
23N
Cholangiographie percutanée avec ou sans drainage
Indiqué seulement dans des cas particuliers B
Généralement, l'abord endoscopique est préféré pour les obstructions basses. Cependant l'abord percutané est une alternative en fonction des compétences locales, parfois en complément de l'abord endoscopique.
III / IV
Cholécystite aiguë
24 N
Cholécystostomie percutanée
Indiqué dans des cas particuliers B
Utile dans le diagnostic de certaines cholécystites alithiasiques. Le drainage est indiqué chez des patients fragiles. La cholécystectomie est discutée secondairement.
III / IV