Tous nos sites et sites référencés

Appareil digestif

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique
Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
M. Pédiatrie
Réduire au minimum les examens irradiants chez l'enfant
Appareil digestif
Invagination intestinale aiguë

30 M
Echographie
Indiqué [A]
Devant des douleurs aiguës paroxystiques syncopales, l'échographie est un examen très sensible pour le diagnostic positif d'invagination.
0
Lavement
Examen spécialisé
Un lavement avec agent de contraste (air ou produit de contraste) est indiqué pour la tentative de réduction en milieu spécialisé.
II
Ingestion de corps étranger
(voir aussi 26 K, 27 K et 28 K)

31 M
ASP
Non indiqué initialement [C]
La radiographie n'est pas utile sauf en cas de corps étranger acéré ou potentiellement toxique. Si l'évacuation du corps étranger n'est pas certaine, pratiquer éventuellement un ASP au bout de 6 jours.
II
RT
Indiqué seulement dans des cas particuliers [C]
La RT incluant le cou est utile en cas de dysphagie.
I
Traumatisme abdominal mineur
(voir Traumatisme majeur 33 K et 34 K)
32 M
ASP
Non indiqué [C]
Le cliché d'abdomen sans préparation n'est pas utile, sauf incidence particulière en cas de recherche d'un pneumopéritoine (perforation d'organe creux).
II
Echographie
Indiqué [C]
L'échographie est suffisante en première intention dans la plupart des traumatismes abdominaux mineurs et isolés.
0
Vomissements en jet des trois premiers mois
33 M
Echographie
Indiqué [A]
L'échographie est indiquée pour le diagnostic de sténose hypertrophique du pylore.
0
Vomissements chroniques


34 M
TOGD
Non indiqué initialement [C]
Le TOGD n'est pas indiqué pour le diagnostic de reflux gastro-oesophagien (la pHmétrie est l'examen de référence). Il peut être intéressant pour la recherche de hernie hiatale et de malrotation, en particulier lorsqu'une cure chirurgicale est envisagée. Lorsque les vomissements sont bilieux, le recours au TOGD peut être discuté.
II
Scintigraphie
Examen spécialisé [C]
Envisager le transit digestif scintigraphique pour l'étude dynamique de l'évacuation gastrique.
II
Ictère néonatal choléstatique persistant à un mois
35 M
Echographie
Examen spécialisé [B]
Une investigation précoce (avant 8 semaines) est primordiale. L'absence de dilatation de la voie biliaire et la présence d'une vésicule n'excluent pas le diagnostic d'atrésie.
0
Scintigraphie
Examen spécialisé [B]
La scintigraphie hépato-bilaire objective la perméabilité de la voie biliaire et mériterait d'être développée.
II
Rectorragie et melæna






36 M
ASP
Indiqué seulement dans des cas particuliers [C]
Le cliché d'abdomen n'est utile que chez le nouveau-né pour le diagnostic d'entérocolite. Chez l'enfant plus grand, l'endoscopie est souvent l'examen le plus contributif en première intention.
II
Echographie
Indiqué [C]
L'échographie peut orienter vers une lésion localisée du grêle ou du côlon (duplication intestinale, polype, diverticule de Meckel….).
0
Transit du grêle
Non indiqué [C]
En cas de suspicion de diverticule de Meckel, le transit du grêle n'est pas utile car il est irradiant et peu performant. La laparoscopie doit être privilégiée quand les signes cliniques sont évocateurs.
III
Scintigraphie
Examen spécialisé [C]
La scintigraphie au pertechnétate peut localiser certains diverticules de Meckel avec muqueuse gastrique ectopique.
II
Constipation

37 M
ASP
Non indiqué [C]
L'intérêt des constatations radiologiques n'est pas prouvé. L'avis d'un spécialiste peut être requis.
II
Lavement opaque
Examen spécialisé [B]
Si la maladie de Hirschsprung est suspectée, le lavement opaque, la rectomanométrie et la biopsie rectale peuvent être utiles.
II
Masse abdominale ou pelvienne palpable
38 M
Echographie et ASP
Indiqués [B]
En cas de confirmation de la masse par ces techniques, d'autres examens d'imagerie sont indiqués dans un centre spécialisé, tels l'IRM ou la TDM.
0 + II
Douleur abdominale avec examen clinique normal
39 M
ASP
Non indiqué [C]
L'ASP n'est utile qu'en présence de signes orientant vers une pathologie chirurgicale (stigmate de laparotomie, vomissements bilieux, ballonnement progressif, signes d'irritation péritonéale …).
II
Echographie
Examen spécialisé [C]
Dans les autres cas, l'échographie doit être privilégiée dans le cadre d'un bilan étiologique spécialisé.
0