Tous nos sites et sites référencés

Cancer des voies aéro-digestives supérieures (cavité buccale oropharynx larynx sinus piriforme)

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique

Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
L. Cancer
Cancer des voies aéro-digestives supérieures (cavité buccale, oropharynx, larynx, sinus piriforme)
Les bilans d'extension ou de suivi des cancers impliquent la prise en charge par des équipes multidisciplinaires spécialisées.
Diagnostic


05 L
TDM ou
IRM
Non indiqué [B]
D'une manière générale, le diagnostic est établi par les examens endoscopiques et l'examen histologique des biopsies.
II
0
TEP
Indiqué seulement dans des cas particuliers [B]
III / IV
Bilan d'extension







06 L
TDM ou
IRM
Examen indiqué [B]
La TDM est en général suffisamment performante pour permettre un bilan d'extension local de qualité. L'IRM a des performances proches. Elle est parfois un peu supérieure pour l'étude des extensions des cancers de la cavité buccale à la médullaire de la mandibule, ou des cancers du larynx aux cartilages. Elle souffre cependant d'une plus grande sensibilité aux artéfacts de mouvement et de déglutition. L'exploration des aires ganglionnaires est réalisée dans le même temps que l'exploration de la tumeur.
II
0
TDM cervico-thoracique
Examen indiqué [B]
Une TDM thoracique doit toujours être réalisée dans le même temps que la TDM cervicale.
III
TEP
Examen indiqué [B]
La TEP au 18FDG est indiquée dans le bilan d'extension des cancers des voies aéro-digestives (recherche de métastases et de seconde localisation).
III / IV
Surveillance des cancers traités




07 L
IRM
Examen indiqué [B]
0
TDM cervico-thoracique
Examen indiqué [B]
Cancers de la cavité buccale, de l'oropharynx, du larynx et du sinus piriforme traités par radio/ chimiothérapie et/ou par chirurgie, bilan des récidives avérées : dans tous les cas scanner cervico-thoracique
III
TEP
Examen indiqué [B]
La TEP au 18FDG a une excellente fiabilité dans la mise en évidence des récidives.
Un délai minimum de 4 mois après la fin de la radiothérapie est souhaitable pour limiter le risque de faux positifs (tissu inflammatoire post-thérapeutique).
III / IV