Tous nos sites et sites référencés

Cancer du nasopharynx

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique
Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
L. Cancer
Cancer du nasopharynx
Les bilans d'extension ou de suivi des cancers impliquent la prise en charge par des équipes multidisciplinaires spécialisées.
Diagnostic

01 L

TDM ou
IRM ou
TEP
Indiqué seulement dans des cas particuliers [B]
D'une manière générale, le diagnostic est établi par les examens endoscopiques et l'examen histologique des biopsies.
Dans certains cas, peu fréquents, le diagnostic peut-être établi par l'imagerie : il peut s'agir des cancers du nasopharynx qui peuvent parfois être masqués par une hypertrophie des végétations adénoïdes et difficiles à visualiser par fibroscopie. L'IRM du nasopharynx alors particulièrement utile peut être réalisée de première intention.
La TEP au 18FDG peut être utile dans certains cas (biopsies non contributives).
II
0
III / IV
Bilan d'extension







02 L
IRM
Examen indiqué [B]
L'IRM est indiquée de première intention dans le bilan d'extension locale de ces cancers en raison du caractère immobile du nasopharynx et des espaces associés et de la base du crâne
0
TDM cervico-thoracique
Examen indiqué [B]
Une TDM cervicale (ou éventuellement une échographie cervicale) est nécessaire à l'exploration des aires ganglionnaires. La TDM est préférable dans la mesure où une TDM pulmonaire peut être réalisée dans le même temps.
La TDM est parfois utile à la visualisation de certaines extensions osseuses. Il s'agit alors d'un examen de deuxième intention complémentaire de l'IRM.
III
Scintigraphie
TEP
Examen indiqué [B]
La scintigraphie osseuse et/ou la TEP au 18FDG sont indiquées dans le bilan d'extension initial des cancers du nasopharynx.
II
III / IV
Surveillance des cancers du nasopharynx traités




03 L
IRM
Examen indiqué [B]
L'IRM est actuellement l'examen de 1ère intention pour dépister les récidives locales ou intracrâniennes après radiothérapie.
0
TDM
Examen indiqué [B]
La TDM cervico-thoracique et/ou la TEP sont nécessaires pour la surveillance ganglionnaire et à distance.
III
TEP
Examen indiqué [B]
La TEP au 18FDG a une excellente fiabilité dans la mise en évidence des récidives. Un délai minimum de 4 mois après la fin de la radiothérapie est souhaitable pour limiter le risque de faux positifs (tissu inflammatoire post-thérapeutique).
III / IV