Tous nos sites et sites référencés

Rachis cervical

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique

Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
K. Traumatismes
Rachis cervical
Patient conscient, blessé uniquement à la tête et/ou au visage
07 K
RS du rachis cervical
Indiqué seulement dans des cas particuliers [B]
Les clichés simples sont utiles seulement s'il existe :
1) des troubles de la conscience
2) une intoxication
3) un trouble neurologique focal
4) un point douloureux cervical
I
Patient inconscient avec traumatisme crânien



08 K
RS du rachis cervical
Indiqué [B]
Les clichés simples doivent mettre en évidence la totalité du rachis cervical jusqu'en Th1/Th2. Ces clichés sont difficiles à réaliser d'autant plus que toute manipulation doit être évitée. Si la région cranio-vertébrale ou la jonction cervico-thoracique ne sont pas parfaitement mises en évidence, ou s'il existe un doute sur une fracture, un examen TDM est indiqué.
I
TDM
Indiqué [B]
Comme dans ce contexte un examen TDM crânien est indiqué (voir 01K ), les clichés simples du rachis cervical peuvent être remplacés par une exploration TDM volumique englobant les régions cranio-vertébrale et cervico-thoracique. Toute manipulation doit être évitée.
II
Cervicalgies post-traumatiques

09 K
RS
Indiqué [B]
Les clichés simples doivent mettre en évidence la totalité du rachis cervical jusqu'en Th1/Th2.
I
TDM
IRM
Indiqué seulement dans des cas particuliers [B]
Une TDM (pour les lésions osseuses) ou une IRM (pour les lésions des parties molles) peuvent être nécessaires, au besoin après avis spécialisé, en particulier si la radiographie est douteuse ou les lésions complexes.
II
0
Lésion cervicale avec déficit neurologique





10 K
RS
Indiqué [B]
Les clichés simples restent indiqués, notamment à la recherche de luxations ou de lésions osseuses déplacées à réduire en urgence.
I
TDM
Indiqué dans des cas particuliers [B]
La TDM est particulièrement utile pour le bilan des lésions osseuses, en particulier celles de l'arc neural, et dans le cadre des névralgies cervico-brachiales.
II
IRM
Indiqué [B]
L'IRM, difficile à réaliser chez des patients réanimés, constitue la méthode la plus efficace et la plus sûre pour montrer une lésion médullaire intrinsèque, une compression médullaire, une atteinte des ligaments ou des fractures vertébrales à différents niveaux. Une myélographie par TDM (myélo-TDM) est envisageable si l'IRM n'est pas réalisable.
0
Traumatisme cervical avec douleur mais bilan radiographique initial normal ; suspicion de lésion ligamentaire
11 K
RS dynamiques
Examen spécialisé [B]
Les clichés dynamiques en flexion-extension doivent être effectués sous contrôle télévisé. Les mouvements doivent être réalisés par le patient lui-même, sans aide extérieure, sous contrôle médical. En cas de négativité, ces clichés dynamiques peuvent être répétés à distance.
I
IRM
Examen spécialisé [C]
L'IRM peut mettre en évidence les lésions ligamentaires.
0