Tous nos sites et sites référencés

Patientes symptomatiques

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique
Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
J. Maladies du sein
Patientes symptomatiques
Suspicion clinique d'un cancer du sein (diagnostic) : anomalie dans le sein – adénopathie axillaire
révélatrice






















10 J
Mammographie
Indiqué [B]
La mammographie est l'examen de référence : Dans le cadre d'une triple évaluation (examen clinique, imagerie et cytologie/biopsie), il convient de réaliser une mammographie associée ou non à une échographie.
Elle est également utile pour rechercher un cancer primitif en cas d'adénopathie révélatrice isolée.
I
Echographie
Indiqué [B]
Il est recommandé d'utiliser l'échographie mammaire chaque fois que la mammographie ne donne pas une sécurité diagnostique suffisante.
Également utile pour rechercher un cancer primitif en cas d'adénopathie révélatrice isolée.
0
IRM
Examen spécialisé [B]
Peut être utilisée s'il faut des informations complémentaires après la mammographie et l'échographie ou s'il y a divergence entre l'imagerie et l'anatomopathologie lésionnelle. On l'utilisera de préférence chaque fois qu'elle est disponible parce que cet examen est non irradiant. Elle est également utile pour rechercher un cancer primitif en cas d'adénopathie révélatrice isolée.
0
TDM
Examen spécialisé [B]
La TDM partage les mêmes indications que l'IRM mais son caractère irradiant amène à préférer l'IRM.
III
Scintigraphie ou
TEP
Examen spécialisé [B]
Mammo-scintigraphie ou TEP au 18FDG : elles partagent les mêmes indications que l'IRM et la TDM mais leur caractère irradiant amène à préférer l'IRM.
III / IV
Biopsies percutanées guidées par imagerie
Indiqué [A]
Le diagnostic de malignité peut être affirmé sur un micro-prélèvement cellulaire (cytoponction) ou tissulaire (biopsie à l'aiguille). Le diagnostic de carcinome infiltrant ne peut être affirmé que sur un prélèvement biopsique.
Les anomalies suspectes infra-cliniques (ACR4) doivent faire l'objet d'un prélèvement pour diagnostic histologique, si possible par technique interventionnelle non chirurgicale.
Devant un aspect malin d'anomalie mammographique (catégorie ACR5), il est recommandé de réaliser systématiquement une biopsie ou une exérèse. La pratique préalable d'une technique interventionnelle non chirurgicale peut se concevoir dans l'optique de préciser les modalités chirurgicales (cette remarque vaut aussi pour les anomalies ACR 4 opérées).
0 / I
Douleur ou tension mammaire, ombilication ancienne du mamelon






11 J
Mammographie
Non indiqué initialement [C]
Elle n'est pas indiquée avant 40 ans. Peut être utile chez des patientes de plus de 40 ans avec persistance de symptômes, même s'ils ne font pas évoquer a priori un cancer. En cas de mastodynies sans aucun autre symptôme, une mammographie n'est indiquée que devant une douleur non rythmée par les cycles, unilatérale, localisée et persistante, survenant chez une femme en dehors des tranches d'âge du dépistage.
La dystrophie fibrokystique sans caractère suspect au terme du bilan sénologique (mammographie, échographie, voire cytoponction) ne représente pas un facteur de risque connu de cancer du sein et ne nécessite donc pas de modalité particulière de surveillance.
I
Echographie
Non indiqué initialement [C]
On peut l'utiliser parce qu'elle n'est pas irradiante mais en l'absence d'autre signe suggérant une lésion maligne, il est improbable que l'échographie influence la prise en charge de la patiente.
0
Mastodynies cycliques isolées



12 J
Mammographie
Non indiqué initialement [B]
Les mastodynies ne sont pas un symptôme motivant l'exclusion du programme de dépistage. Une consultation pour mastodynies dans la tranche d'âge du dépistage est une occasion à inciter la femme à entrer dans le dépistage.
Un examen clinique et un interrogatoire soigneux précisent le type de douleur, son rythme, sa localisation ainsi que d'éventuels signes associés ou facteurs de risque de cancer du sein.
I
Echographie
Non indiqué initialement [B]
On peut l'utiliser parce qu'elle n'est pas irradiante mais, en l'absence d'autre signe suggérant une lésion maligne, il est improbable que l'échographie influence la prise en charge de la patiente.
0
Écoulement mamelonnaire






13 J
Mammographie
Indiqué [C]
C'est l'examen à faire initialement. Il est généralement suffisant.
La mammographie doit être faite en cas d'écoulement mamelonnaire unipore, spontané, unilatéral, récidivant ou persistant, séreux ou sanglant. Pour une meilleure localisation de la lésion, elle peut être complétée par une galactographie, si elle est souhaitée par le chirurgien avant pyramidectomie.
I
Echographie
Non indiqué initialement [C]
L'échographie mammaire peut être utile pour rechercher une lésion intra-galactophorique et pour guider une cytoponction.
0
IRM
Examen spécialisé [C]
Peut donner des informations complémentaires dans certains cas d'écoulement mammaire où il y a une présomption de lésion proliférante intra-galactophorique.
0
Vérification de l'intégrité d'un implant
mammaire en silicone
14 J
Echographie
Indiqué [B]
L'examen clinique suffit chez la femme asymptomatique et une échographie mammaire normale est hautement prédictive d'un implant intact.
0
Mammographie
Non indiqué initialement [C]
Peut être faite à titre exceptionnel quand l'échographie est peu contributive.
I
IRM
Examen spécialisé [B]
Il est raisonnable d'utiliser l'IRM à titre de confirmation quand l'échographie ne permet pas de conclure.
0
Suspicion de maladie de Paget du mamelon





15 J
Mammographie
Indiqué [C]
Elle est utile pour déterminer s'il y a une lésion maligne sous-jacente et s'il est possible ou non de faire des biopsies guidées par l'imagerie. Si on confirme une maladie invasive, cela peut influencer la stratégie chirurgicale (exploration de l'aisselle).
I
Echographie
Non indiqué initialement [C]
Peut être utile pour rechercher une lésion tumorale mammaire qui ne serait pas visible en mammographie, en particulier dans le cas de seins denses.
0
IRM
Examen spécialisé [C]
Peut être utile pour préciser la stratégie chirurgicale si on discute la possibilité de faire un traitement conservateur.
0
Inflammation du sein

16 J
Echographie
Indiqué [C]
Premier examen à réaliser en phase aiguë.
0
Mammographie
Non indiqué initialement [C]
La mammographie est utile pour le diagnostic de la malignité et doit être réalisée après la régression des signes inflammatoires.
I