Tous nos sites et sites référencés

Rachis cervical

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Problème clinique

Examen
Recommandation
[grade]
Commentaires
Dose
C. Rachis
Rachis cervical
Affections congénitales
01 C
Cf section Pédiatrie 01 M
Syndrome médullaire (hormis traumatismes du rachis)

02 C
IRM
Indiqué [A]
L'IRM est l'examen de référence pour tous les syndromes médullaires, aigus, subaigus ou chroniques. En situation aiguë, elle doit être réalisée en urgence. Les autres techniques d'imagerie (radiographies simples, TDM) et de médecine nucléaire (scintigraphie osseuse) peuvent étudier, en complément de l'IRM, la composante rachidienne osseuse d'une compression médullaire.
0
Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne
03 C
RS
Indiqué [C]
Même si la radiographie de profil en flexion reste l'incidence maîtresse, il convient de réaliser un bilan radiographique complet afin de dépister l'ensemble des subluxations C1-C2. L'IRM montre le retentissement médullaire lorsque la radiographie est positive ou en présence de signes neurologiques.
I
Cervicalgie commune

04 C

RS
Indiqué seulement dans des cas particuliers [B]
En cas de première poussée, le traitement symptomatique peut être entrepris avant toute imagerie. Un bilan radiologique est indiqué seulement en cas de résistance au traitement médical bien conduit, d'aggravation clinique ou si la douleur et la raideur sont d'emblée intenses.
Des radiographies sont justifiées avant d'engager un geste local, notamment une manipulation. La persistance de la cervicalgie sur le même mode ne justifie pas la répétition des radiographies.
I
IRM
TDM
Indiqués seulement dans des cas particuliers [B]
La tomodensitométrie et l'IRM n'ont pas d'indication dans la cervicalgie vertébrale commune, sauf en cas d'aggravation clinique ou si il existe un contexte clinique évocateur d'une pathologie inflammatoire, tumorale, infectieuse ou un traumatisme récent.
0
II
Névralgie cervico-brachiale



05 C
RS
Non indiqué initialement [B]
Le traitement de la névralgie cervico-brachiale qu'elle soit d'origine herniaire ou arthrosique est dans un premier temps médical.
I
IRM
TDM
Examen spécialisé [B]
En cas d'évolution défavorable où lorsque se pose l'indication éventuelle d'un acte invasif (intervention percutanée ou chirurgicale), la poursuite des examens complémentaires est licite. Celle-ci se fera soit par IRM, soit par scanographie, de préférence avec injection IV de produit de contraste.
0
II