Tous nos sites et sites référencés

Imagerie Hépato-Biliaire

Mis à jour le 13/08/2010 par SFR

Imagerie Hépato-Biliaire


Erwan Paulet (1), Maïté Lewin (2)
(1) Service de Radiologie A, CHU Angers
(2) Service de Radiologie, Hôpital Saint-Antoine, Paris

Cette année encore, l'imagerie hépatobiliaire et pancréatique était bien représentée au congrès du RSNA 2006. Les nouveautés 2006 concernant l'imagerie hépatique, pancréatique, et des voies biliaires sont présentées ci-dessous.

Imagerie hépatique

Détection des lésions et produits de contraste
Plusieurs études comparent le TDM et l'IRM en utilisant différents produits de contraste dans la détection des lésions hépatiques.
Dans le cadre de la détection des métastases, Lee et al, réalisent une comparaison entre les performances du TDM versus IRM-gadolinium à 3 Tesla versus IRM-SPIO (Super Paramagnetic Iron Oxyde) à 3 Tesla. Cette étude met en évidence une supériorité de l'IRM avec gadolinium ou SPIO qui ont des performances similaires, par rapport à celle de la TDM (1).
Toujours dans le cadre des métastases, deux études démontrent l'intérêt de l'injection des oxydes de fer afin de différencier les métastases des angiomes. En raison de la chute du signal du foie sain en T2 après injection d'oxyde de fer, Wersebe et al. Observent une meilleure détection des métastases hépatiques avec augmentation du rapport : intensité de signal de la lésion sur intensité du signal du foie sain (2). Dans une seconde étude portant cette fois sur les angiomes hépatiques en IRM après injection d'oxyde de fer, Cho et al. Retrouvent dans ce cas au contraire une diminution caractéristique du rapport : intensité de signal de la lésion sur intensité du signal du foie sain sur les séquences T2 (3).
Dans le cadre des CHC sur foie de cirrhose, une étude montre que la TDM 64 barrettes présente une sensibilité et une VPP équivalente à l'IRM (4). De même, Kim ne met pas en évidence de différence dans la détection des petits CHC (≤ 3cm) entre l'IRM-BOPTA, l'IRM-SPIO et les deux combinés (5).
On retient qu'une étude comparant les résultats de l'échographie, de la TDM et de l'IRM montre que la TDM et l'IRM sont supérieures à l'échographie pour la détection de lésions < 4 cm et que l'IRM est supérieure à la TDM pour les lésions < 2 cm (6).

Hépatopathie diffuse et cirrhose
La diffusion hépatique est toujours à l'honneur cette année pour le dépistage, l'évaluation, et la surveillance des fibroses. Abdel Rayek et al. Démontrent que la valeur de l'ADC est corrélée à la présence ou non d'une fibrose ainsi qu'à son stade en se fiant au score METAVIR (7). De plus, les résultats obtenus par l'IRM de diffusion pour quantifier la fibrose chez les patients ayant une hépatite C sont au moins égaux à ceux obtenus par l'élastographie ultrasonore (Fibroscan©) et les marqueurs sériques (8).
La quantification de la graisse hépatique reste toujours un défi en IRM. Hollalkere et al. Ont comparé différentes techniques d'IRM pour évaluer la stéatose hépatique chez 42 patients ayant une co-infection pour les virus HIV, HCV ou HBV. Les auteurs démontrent que la technique la plus fiable en IRM à 1,5 Tesla est la spectroscopie en comparaison avec les deux techniques classiques de suppression de graisse en IRM : la séquence en phase et en opposition de phase T1 et la séquence en Fat-sat T2 (FSE) (9).

Traitement percutané par radiofréquence (RF)
Cette année encore, une session complète était consacrée aux traitements par RF des lésions hépatiques. L'efficacité de cette technique est confirmée par Yu et al. Avec un suivi de 5 ans des patients traités (10).
Kim et al. Confirment le faible taux de complication des applications de RF, y compris pour les lésions situées à proximité de la vésicule biliaire (11). Cependant, une étude recense les infarctus hépatiques post RF (20 cas sur 1120) survenant logiquement lors des traitements de volumineuses lésions (12).
Pour les volumineux CHC (≥ 5 cm) difficiles à traiter par électrodes classiques, Seror et Albrecht obtiennent des résultats encourageants en utilisant des électrodes bipolaires à refroidissement interne (13, 14).
Enfin pour les lésions difficilement accessibles au niveau du dôme hépatique, on retient une nouvelle technique se basant sur la création d'une ascite artificielle pour mieux visualiser et traiter ces lésions (15).

Imagerie pancréatique
Une session était entièrement consacrée aux lésions pancréatiques kystiques.
Deux études étudient les critères morphologiques péjoratifs de ces lésions. Sont retenus comme éléments négatifs : la taille > 3 cm, la présence de nodules tissulaires ou de septa, la présence d'adénopathies et une dilatation du canal pancréatique principal. Sur ces critères suspects, Sahani et al. Proposent un algorithme décisionnel devant la découverte d'un kyste pancréatique de taille > 3 cm (les kystes < 3 cm présentant un faible taux de malignité) : en cas de lésion uniloculaire ou microkystique, il faut la considérer comme bénigne alors que si la lésion présente l'un des critères cités ci-dessus, il faut la considérer comme suspecte (16, 17).
Concernant la technique d'exploration de ces lésions, les résultats des études comparant les données de la TDM à l'IRM et à l'échoendoscopie apparaissent discordants. Kim et al. Retrouvent des performances diagnostiques équivalentes entre ces trois techniques alors que pour Chaudhari et al. L'échoendoscopie est la plus performante. Ceci pourrait être expliqué par le nombre de patients plus faible dans l'étude de Chaudhari et al. Seulement 6 patients ayant bénéficié d'une IRM (18, 19).
Enfin, sur l'étude de l'aspect morphologique des cystadénomes séreux par rapport aux cystadénome mucineux, Lee et al. Retrouvent comme éléments discriminants : les contours lobulés et une taille inférieure avec une moyenne de 3,5 cm pour les séreux versus une moyenne de 5,9 cm pour les mucineux alors que les autres variables comme le sexe, l'âge, la localisation ou les nodules muraux n'étaient pas significatifs (20).

Imagerie des voies biliaires
Pour l'analyse des voies biliaires dans le cadre du bilan de la pré-transplantation hépatique, les auteurs sont partagés entre la cholangio-TDM et la cholangio-IRM. Kinner et al. Met en évidence une légère supériorité de la cholangio-TDM en concluant toutefois que les informations fournies par la cholangio-IRM sont suffisantes dans ce cadre (21). Dans un souci de radioprotection, Yanaga et al. Démontrent qu'une diminution de la dose d'irradiation en utilisant une tension du tube à 80 kV versus 120 kV n'altère pas l'information recueillie lors de la cholangio-TDM si l'on utilise un filtre réducteur de bruits (22).
Le temps optimal d'acquisition pour la cholangio-TDM est déterminé à 45 minutes en injectant du iodipamine meglumine (Cholografin, Bracco diagnostic) (23).
Enfin, Danrad et al. Soulignent l'intérêt des coupes 2D fiesta pour la réalisation de la cholangio-IRM notamment chez les patients ne parvenant pas à maintenir une apnée suffisante (24).

Référence
1. Lee J.M, Kim H.J, Kim H.J, Han J.K, Lee J.Y, Kim S.H. Preoperative Detection of Liver Metastases: Comparison of Multidetector CT and Gadolinium- and SPIO-enhanced MR imaging at 3.0T. RSNA 2006;SSK10-06:445

2. Wersebe A.R, Decker U, Wiskirchen J, Schick F, Claussen C.D, Pereira P.L. Signal Characteristics of Focal Liver Lesions in Contrast-enhanced MRI after Application of Gd-BOPTA and Ferucarbotran—A Prospective intra-individual Comparison. RSNA 2006;SSK10-05:444

3. Cho E, Yu J, Ahn J, Kim J.H, Chung J. Superparamagnetic Iron Oxyde-enhanced MR Imaging: Specification of Hepatic Cavernous Hemangioma. RSNA 2006;SSK10-08:445

4. Marin D, Catalano C, Di Martino M, Guerrisi A, De Filippis G, Passariello R. Detection of Hepatocellular Carcinoma (HCC) in Patients with Cirrhosis: Intraindividual Comparison of Gd-BOPTA-enhanced MR Imaging and Miltiphasic 64-slice CT (MSCT). RSNA 2006 SSK10-07:445

5. Kim H.J, Byun J.H, Hong H et al. Detection of hepatocellular carcinomas 3 cm or smaller in chronic liver disease or liver cirrhosis: comparison of dynamic gadobenate dimeglumine-, SPIO-enhanced, and both combined MR images. RSNA 2006;SSK10-09:445

6. Chaudhari V, Yu N.C, Lu D.S, Raman S.S, Lassman C, Busuttil R.W. Detection of Hepatocellular Carcinoma in Cirrhotic Prior to Transplantation: Performance of US, CT, and MR with Explant Correlation. RSNA 2006;SSQ06-03:528

7. Abdel Razek A, Abdel Rahman A, Elbendary M, Zalta K. Chronic Hepatitis: Correlation of Apparent Diffusion Coefficiant Value with Pathological Grading of Hepatic Fibrosis and Response to Therapy. RSNA 2006;SSQ06-05:528

8. Lewin M, Poujol-Robert A, Hoeffel C, Boëlle P, Arrivé L, Tubiana J. Quantification of Liver Fibrosis in Patients with Chronic Hepatitis C Using Diffusion-weighted Imaging and US Elastography: A Preliminary Study. RSNA 2006;SSQ06-08:529

9. Holalkere N.S, Hadigan C.M, Hahn P.F, Mueller P.R, Sahani D.V. Hepatic Fat Quantification: Comparison and Evaluation of Test-Retest Variability between MR Spectroscopy and Chemical Shift Imaging Techniques. RSNA 2006;SSQ06-01:527

10. Yu N.C, Kim Y.J, Raman S.S et al. Intraoperative Radiofrequency Ablation of Unresectable Liver Metastases from Colorectal Carcinoma: Long-term Results in 50 Patients. RSNA 2006;SSA11-07:218

11. Kim S.W, Kim H.J, Rhim H.J, Kim Y, Lim H.K. Radiofrequency Ablation of Hepatocellular Carcinoma Adjacent to the Gallbladder: Assessment of Safety and Therapeutic Efficacy. RSNA 2006;SSA11-03:217

12. Kim Y, Rhim H, Lim H.K, Choi D, Lee W.J, Lim J.H. Hepatic Infarction after Radiofrequency Ablation of Hepatocellular Carcinomas Using Internally-cooled Electrode: Frequency, Risk Factor, and Clinico-radiological Features. RSNA 2006;SSA11-09:218

13. Seror O, N Kontchou G, Barrucand C et al. Multipolar Radiofrequency Using Three Internally Cooled Bipolar Electrodes for Ablation of Large Hepatocellular Carcinoma (Ø = 5 cm): Preliminary Results. RSNA 2006;SSA11-04:217

14. Albrecht T, Frericks B.B, Valdeig S, Roggan A, Ritz J.P, Wolf K. Multipolar Radiofrequency Ablation of Hepatic Tumours: Update after 2.5 Years of Clinical Use. RSNA 2006;SSG02-02:336

15. Rhim H, Kim Y, Choi D, Lim H.K. Percutaneous Radiofrequency Ablation with Artificial Ascites for Hepatocellular Carcinoma in the Hepatic Dome: Assessment of Feasibility, Safety and Technical Efficacy. RSNA 2006;SSG03-02:337

16. Shah Z.K, Sahani D.V, Fernandez-del Castillo C, Hahn P.F. Experience with Cystic Lesions of the Pancreas: Incidence of Malignancy and Review of MDCT Features Predictive of Malignancy. RSNA 2006;SSG10-02:354

17. Sahani D.V, Shah Z.K, Fernandez-del Castillo C, Hahn P.F. A Simple Imaging Algorithm to Manage > 3 cm Size Pancreatic Cystic Lesions. RSNA 2006;SSG10-05:355

18. Kim M, Byun J.H, Park S.H, Lee M. Multimodality Assessment of Pancreatic Cystic Lesions: Comparative Evaluation Using CT, MR, and Endoscopic Ultrasonography. RSNA 2006;SSG10-08:356

19. Chaudhari V, Raman S.S, Farrell J, Kadell B.M, Reber H, Cortina G. Comparison of Endoscopic Ultrasound with MDCT and MR Imaging in Discriminating among Pancreatic Cystic Lesions. RSNA 2006;SSG10-03:354

20. Lee J.H, Kim J.K, Sun J et al. CT and MR Imaging Features of Serous Oligocystic Adenoma of the Pancreas : Differentiation from Mucinous Cystic Neoplasm of the Pancreas. RSNA 2006;SSG10-09:356

21. Kinner S, Barkhausen J, Radtke A, Lunkeit S, Valenti-Gamazo C, Schroeder T. Biliary Anatomy Evaluation of Potential Living Liver Donors: Comparison of High-Resolution Magnetic Resonance Cholangiography and Multislice CT Cholangiography. RSNA 2006;SSC12-02:272

22. Yanaga Y, Awai K, Nakayama Y, Nakaura T, Funama Y, Yamashita Y. Multi-detector CT with Drip Infusion Cholangiography Using a Low Tube-Voltage Technique and an Adaptive Noise Reduction Filter: Feasibility Study. RSNA 2006;SSC12-04:272

23. Schindera S.T, Nelson R.C, Paulson E.K, Merkle E.M. CT Cholangiography: Assessment of the Hepatobiliary Enhancement Pattern in Normal Subjects. RSNA 2006;SSC12-05:272

24. Danrad R, Shankar S, Dundamadappa S. Evaluation of 2D FIESTA (Fast Imaging Employing Steady State Acquisition) for MRCP (Magnetic Resonance Cholangiopancreatography) in Critically Ill Patients. RSNA 2006;SSC12-06:273