Tous nos sites et sites référencés

Comptes rendus des séances par groupe de travail ECR 2011

Mis à jour le 20/06/2011 par SFR

Les jeunes radiologues français ont envahi le Congrès Européen de Radiologie aux côtés du Professeur Menu, président de l’ECR.

Cette année, le Congrès Européen de Radiologie aura été exceptionnel. En effet, grâce à l’impulsion du Pr Jean Pierre Pruvo et son soutien à la SFR Junior mais également grâce aux constructeurs membres du SNITEM, plus de deux cents jeunes radiologues en formation (internes, assistants et chefs de cliniques) ont pu assister au Congrès Européen de Radiologie.

Cette opportunité a permis aux internes et jeunes radiologues de découvrir ou de redécouvrir un congrès international renommé pour sa haute qualité scientifique. Comme l’a voulu le président du congrès, le Pr Yves Menu, nous avons pu également assister à un retour aux fondamentaux lors de ce congrès.

L’ensemble des boursiers, répartis en groupe de travail, ont assisté aux différentes séances couvrant ainsi l’ensemble des thématiques abordées lors du congrès. Chaque groupe a travaillé à la rédaction d’un compte rendu sur le sujet qui lui été alloué, permettant ainsi une diffusion des innovations ainsi que des faits marquants à tous les autres boursiers mais surtout à tous les jeunes n’ayant pu se rendre à Vienne.

Pour certains il s’agissait d’une première expérience dans un congrès en dehors de la France et parfois même de leur tout premier congrès de radiologie. Quelques-uns étaient même impressionnés à l’idée de participer à un congrès international. Cependant, l’organisation était telle qu’ils se sont vite familiarisés avec le fonctionnement de celui-ci.

En effet, déjà bien en amont du congrès, le site internet permettait de gérer son propre planning en sélectionnant dans le programme ses propres centres d’intérêts. De plus, les séances dédiées aux plus jeunes étaient clairement identifiées permettant un parcours dédié aux « Etoiles Montantes de la Radiologie ».

Les plus jeunes d’entre nous ont été plutôt attirés par les cours de base, les « KISS » (Keep It Simple and Straightforward) ainsi que les séances sur les urgences. Les urgences digestives étaient d’ailleurs à l’honneur avec pas moins de cinq séances qui leur étaient dédiées.

Pour les plus chevronnés, les séances scientifiques abordant un thème bien spécifique, ont été très appréciées. La haute qualité scientifique de ce congrès a été ressentie par les plus vieux internes ainsi que les chefs de cliniques et assistants.

Pour les futurs radiologues ou jeunes radiologues, les ateliers pratiques ont toujours un grand succès car ils permettent une mise en situation réelle. Sur le même principe de la « vraie vie » du radiologue, les cas cliniques interactifs (CLICK, Clinical Lessons for Imaging Core Knowledge) ainsi que les cas cliniques en e-learning ont eu beaucoup de succès. Quelques jeunes boursiers ont d’ailleurs été frustrés par les dix sièges du e-PACS systématiquement occupés !

Cette année a également été marquée par la première séance du Diplôme Européen de Radiologie. Cinq chefs de cliniques français l’ont passé et nous ont fait part de leur expérience. Bien qu’épuisante, elle leur a permis de préciser le mode de pensée attendu face à un dossier radiologique. En amont du diplôme étaient organisées des séances d’entraînement, bien appréciées par les candidats.

Cinq cent soixante Français étaient présents cette année à l’ECR, record exceptionnel, dont plus de deux cent jeunes. De plus, nous avons pu assister à une présence française très marquée derrière les micros, sur les podiums. La France était en force.

Un congrès est l’occasion de renforcer ses connaissances basiques et plus spécialisées, d’approfondir un sujet, mais c’est également un lieu de rencontres et d’échanges. Des liens se forment, des projets sont évoqués. Certains voient même le jour.

Le rassemblement d’internes et jeunes chefs de radiologie français à Vienne a permis de créer des liens entre tous les boursiers, qui ont pu échanger sur leur formation ainsi que leur enseignement local. Certains ont même commencé à prendre des contacts pour de futurs inter-CHU. Certains rapportent également des échanges avec des étudiants venant de pays divers et variés, très enrichissants personnellement et professionnellement.

Le stand de la SFR, point de rassemblement et de rencontre entre juniors et seniors, a également favorisé les échanges avec les pays étrangers.

Un autre point de ralliement était le « Rising Stars Lounge », sur lequel tous les jeunes boursiers ont pu rencontrer Jean Pierre Pruvo le samedi du congrès. Celui-ci a rappelé la force de la SFR Junior, l’importance de la présence des jeunes au sein des G4 régionaux ainsi que son implication dans la défense du post internat. « Un post-internat pour tous », voilà la volonté du Pr Pruvo, appuyée par l’UNIR. Il a également insisté sur la place de la recherche dans notre spécialité et l’ouverture vers l’étranger. Monsieur Pruvo et moi-même avions rencontré quelques minutes auparavant, un Professeur coréen qui nous a fait part de son désir d’accueillir de jeunes Français au sein de ses équipes. Nous avons donc profité d’être avec les étudiants pour leur exposer cette proposition et déjà plusieurs se sont déclarés très intéressés par une telle expérience.

De tels échanges seraient impossibles via internet et je ne peux croire certains conférenciers qui évoquent des congrès par le web dans un futur proche.

En terme d’échanges, ce congrès a également permis aux jeunes de s’ouvrir au monde des constructeurs, des laboratoires. Nous sommes en effet nombreux à être « timides » face aux ingénieurs, aux responsables de produits, etc … alors qu’ils sont à notre écoute et qu’un échange avec eux est toujours très fructueux. Ils sont souvent les mieux placés pour nous renseigner sur les nouvelles technologies ainsi que les avancées de l’imagerie.

Ainsi cette édition 2011 du Congrès Européen de Radiologie aura été un véritable succès, avec une touche française bien marquée. Alors que les plus jeunes pensaient être trop « novices » pour y participer, l’organisation et l’enseignement étaient tout à fait adaptés aux futurs radiologues et parfois même strictement dédiés à eux. Ils étaient de plus très fiers de leur président Français, le Professeur Yves Menu, qui a rassemblé 20 000 personnes cette année. L’ensemble des impressions que nous avons recueillis montre l’intérêt naissant des jeunes pour la recherche et leur désir d’envoyer des résumés pour les prochains congrès à venir.

Nous remercions le Professeur Yves Menu de son accueil et le félicitons pour ce congrès exceptionnel.

C’est bien grâce au soutien de toutes les composantes de la radiologie et des industriels qu’une étincelle a pu devenir un grand flambeau.

C’est aussi grâce à la SFR junior, créée sous l’impulsion de Jean Pierre Pruvo, que de tels moments de la vie radiologique française peuvent désormais voir le jour.

Au nom de l’UNIR et de tous ses membres, un grand merci à tous ceux qui ont participé à notre venue à Vienne pour cette année 2011.

Audrey Fohlen, Présidente de l’UNIR

REMERCIEMENTS au SNITEM

Un grand Merci de la part de tous les jeunes radiologues aux industriels qui sont à nos côtés pendant toute notre carrière professionnelle, je pense notamment aux bourses de recherche ainsi que de belles manifestations comme ECR 2011.


AGFA, BRACCO, EOS Imagina, FUJIFILM, GE Healthcare, Global Imaging Online, Guerbet, Hitachi, Konica Minolta, Philips, Siemens, Toshiba


Voici la liste des comptes rendus, cliquez sur le thème pour télécharger le document .pdf

Cérémonie d’ouverture du Congrès Européen de Radiologie

1. Imagerie abdominale
2. Imagerie du sein
3. Imagerie cardiaque et vasculaire
4. Imagerie thoracique
5. Imagerie des urgences
6. Imagerie génito-urinaire de la femme
7. Imagerie génito-urinaire de l’homme
8. Tête et cou
9. Neuroradiologie
10. Imagerie ostéoarticulaire
11. Imagerie oncologique
12. Imagerie pédiatrique
13. Radiologie interventionnelle neuro
14. Radiologie interventionnelle non neuro
15. Recherche