Espace membre

Vous n'êtes pas membreAdhérez

Tous nos sites et sites référencés

Imagerie pédiatrie

Mis à jour le 03/05/2011 par SFR

Paul MICHELIN
Service de radiologie
Hôpital Charles Nicolle
Rouen

De nombreuses communications ont concerné la neuro-imagerie avec un intérêt particulier pour des études morphologiques du cerveau fœtal ou de l’enfant plus âgé.

Concernant le cerveau fœtal :
  • Bazic (B-831) a étudié le développement hippocampique dans la période fœtale et nous apprends qu’il est à la fois variable dans le temps et fréquemment asymétrique aux dépens du coté gauche.
  • Lays (B-832) a lui modélisé le développement du cortex cérébral fœtal et a établi que les variations interindividuelles étaient faibles, ce qui autorise les comparaisons d’un cas avec des données préétablies.
  • Schöpf (B-833) a réalisé une cartographie fonctionnelle du cerveau fœtal.
Chez des patients plus âgés, Yakimov (B-838) a retrouvé une diminution de la substance grise préfrontale gauche chez de jeunes patients ayant présenté un premier épisode de schizophrénie.

Une séance a été consacrée à l’imagerie cardio-thoracique
La diminution de l’irradiation délivrée au cours de ces examens suscite beaucoup d’intérêt :
  • Wallner (B-591) utilise une technique de reconstruction itérative en scannographie thoracique basse dose permettant une diminution de 44% de la dose, à qualité d’image en terme d’apport diagnostique.
  • Gonzalez (B-592) a établi que des examens TDM thoraciques réalisés à grande vitesse sur un appareil performant et optimisé (machine Bi-tube, pitch 3, temps de rotation de 0,28 sec) pouvaient être de bonne qualité pour un temps d’acquisition inférieur à une seconde, ce qui permet de se dispenser d’anesthésie chez des patients agités.
  • De même, Lell (B-593) propose la réalisation d’acquisitions scanographiques à pitch élevé qui permettent d’obtenir des images de bonne qualité chez des patients agités, en maintenant basse l’irradiation.
Dans un contexte un peu différent, Henzler (B-597) a étudié la dose effective et la qualité d’angioscanographies cardiaques couplées à l’ECG et a déterminé que des images de haute qualité pouvaient être obtenues à des doses acceptables en utilisant des protocoles pédiatriques spécifiques.
Dans le cadre de l’IRM cardiaque pédiatrique, Geiger a étudié l’apport des séquences 4D de flux après traitement chirurgical de tétralogies de Fallot (B-598) et de transpositions des gros vaisseaux (B-599) et a mis en évidence que ces séquences peuvent montrer les flux intravasculaires complexes dans le premier cas et les modifications hémodynamiques et morphologiques des gros vaisseaux dans le second.
Deux auteurs ont étudié les séquences IRM de diffusion dans le cadre des lymphomes pédiatriques :
  • Radas (B-738) a montré une bonne corrélation entre ces séquences et l’imagerie fonctionnelle par Pet-TDM pour la recherche de tissu tumoral viable après traitement.
  • Punwani (B-739) a établi une forte corrélation entre l’ADC tumoral préthérapeutique et la réponse au traitement.
Enfin Papadopoulo (B-736) confirme que l’usage de sonovue intravésical pour la recherche échographique de reflux vésico-urétéral ne présente pas de risque.