Tous nos sites et sites référencés

Imagerie de l'hydrops endolymphatique en IRM : Do It Yourself !

Mis à jour le 30/07/2018 par SFR

  

Arnaud Attye, Société Francophone d'Imagerie Tête et Cou (CIREOL)

 

En 10 ans, les progrès de l’imagerie IRM de l’hydrops endolymphatique ont été considérables. Le protocole hydrops est désormais faisable à 1.5T ou 3T :
- Avec une séquence 3D-FLAIR réalisée tardivement après injection, pour les patients avec surdité neurosensorielle et/ou vertiges périphériques.
- Avec une séquence en écho de gradient T2 sans injection pour les patients avec schwannomes obstructifs.
Un examen IRM normal de bonne qualité est un examen où l’on est capable de distinguer le saccule et l’utricule sain. Un examen IRM anormal montre soit un saccule plus volumineux que l’utricule, c’est l’hydrops sacculaire, soit un utricule protrusif dans le canal semi-circulaire latéral, c’est l’hydrops canalaire.
Un article récent paru dans Otol Neurotol (1) propose de partager avec la communauté médicale les fichiers Dicom anonymisés d’IRM de volontaires sains et de malades acquises sur des imageurs de différents constructeurs (2) afin que chacun se « fasse l’œil » sur cette nouvelle radioanatomie de l’oreille interne, qui n’a pas fini de révolutionner nos pratiques cliniques.

 

Référence :

1. Attyé A et al. MRI identification of the Saccule : Do It Yourself ! Otol Neurotol. 2018 Jul 13. doi: 10.
2. Accès aux images sur la plateforme Shanoir : https://shanoir.irisa.fr/shanoir-ng/accountRequest avec les indications suivantes : Concerned Study: ‘‘Hydrops’’;
My Contact in Shanoir: ’’Arnaud Attye’’; Role in the study : ‘‘Otol Neurotol’’.

 

Pour aller plus loin :

Pour en savoir plus sur l’hydrops endolymphatique, nous vous conseillons la lecture de deux bulletins du CIREOL traitant de cette pathologie : http://cireol.net/bulletins-du-cireol/bulletin-n7/ et http://cireol.net/bulletins-du-cireol/avril-2017/