Tous nos sites et sites référencés

Nodules thyroïdiens de nature cytologique indéterminée : Apport de l'élastographie

Mis à jour le 12/07/2016 par SFR

 

Raphaëlle Souillard-Scemama et Claire Boutet
CIREOL

 


Dans une étude prospective multicentrique réalisée sur un large échantillon de 315 nodules de nature indéterminée à la cytologie, Cantisani et al. ont étudié l'utilité de l'élastographie dans la détermination des nodules classés Thy 3 selon la classification de Bethesda. Cette étude quantitative permet de déterminer un seuil pour le ratio de rigidité ("strain ratio", cut-off à 2.09) offrant une excellente VPN à 96.4 % et VPP à 82.8 % avec sensibilité et spécificité élevées, respectivement évaluées à 90.6 % et 93 %; les lésions malignes ayant un ratio plus élevé que les lésions bénignes. Cette étude montre que l'utilisation de l'élastographie avec ratio de rigidité en complément des critères de caractérisation morphologiques échographiques (échogénicité, contours, micro calcifications et vascularisation) est plus performante pour la détermination de la nature des nodules thyroïdiens. Elle améliore la VPP de malignité en échographie, notion qui a d'ailleurs été retenue par la Société Française d’Endocrinologie dans ses récentes recommandations pour la prise en charge du nodule thyroïdien. Cette technique offre un outil supplémentaire et performant pour une meilleure sélection des patients Thy 3 candidats à la chirurgie.

 

Référence :

1. Cantisani V et al. Strain ratio ultrasound elastography increases the accuracy of colour-Doppler ultrasound in the evaluation of Thy-3 nodules. A bi-centre university experience. Eur Radiol. 2016 May;26(5):1441-9.