Tous nos sites et sites référencés

Coroscanner versus tests fonctionnels : Quelle est la meilleure stratégie de dépistage d'une coronaropathie chez les patients à risque intermédiaire ?

Mis à jour le 04/09/2015 par SFR

Les auteurs de cette étude (1) ont randomisé plus de 10 000 patients à risque intermédiaire de maladie coronaire présentant une douleur thoracique stable. Les sujets ont été randomisés entre deux stratégies : (1) une exploration fonctionnelle à la recherche d’une ischémie myocardique (en pratique soit une épreuve d’effort sur tapis roulant, une scintigraphie myocardique d’effort ou une échographie cardiaque de stress) ou (2) une exploration anatomique de l’arbre coronaire par la réalisation d’un coroscanner (au minimum 64 coupes). L’objectif était de déterminer l’impact de ces 2 stratégies sur la survenue d’évènements cardiovasculaires indésirables (décès, infarctus, réhospitalisation) pendant un suivi médian de plus de 2 ans.

Dans le groupe fonctionnel 11,7 % des examens étaient jugés positifs et 10,7 %, l’étaient dans le bras coroscanner. Lors du suivi, le taux d’évènements indésirables était similaire (P=0.75) dans les 2 bras (3 et 3.3 %, respectivement pour le bras fonctionnel et le coroscanner). Le scanner était associé à un nombre moindre de coronarographies ne retrouvant pas de lésion significative (3.4 vs 4.3 % ; P=0.02) mais à un nombre plus élevé de cathétérismes dans les 3 premiers mois après inclusion (12.2 vs 8.1 %). L’exposition médiane RX était plus faible avec le scanner qu’avec la stratégie fonctionnelle (10.0 vs 11.3 mSv) mais l’exposition globale était plus élevée (12.0 vs 11.3 mSv ; P<0.001) car 32.6 % des patients dans le groupe fonctionnel n’ont pas eu d’examen irradiant. En revanche, chez les patients explorés par scintigraphie (67 % des patients dans le bras fonctionnel), l’exposition aux rayonnements ionisants était plus élevée que pour le scanner (12.6 mSV vs. 10.1 mSV; P<0.001).

Au total, ce travail montre que chez des patients à risque intermédiaire de coronaropathie  et présentant une douleur thoracique stable, situation clinique courante, il n’existe pas de différence significative en termes de pronostic entre une stratégie de dépistage de la maladie coronaire basée sur des tests fonctionnels et une stratégie utilisant le coroscanner.

 

1. Douglas PS, Hoffmann U, Patel MR, Mark DB, Al-Khalidi HR, Cavanaugh B, Cole J, Dolor RJ, Fordyce CB, Huang M, Khan MA, Kosinski AS, Krucoff MW, Malhotra V, Picard MH, Udelson JE, Velazquez EJ, Yow E, Cooper LS, Lee KL; PROMISE Investigators.  Outcomes of anatomical versus functional testing for coronary artery disease .  N Engl J Med. 2015 Apr 2;372(14):1291-300.