Tous nos sites et sites référencés

Imagerie de routine du genou : la technique « compressed sensing » permet une réduction significative du temps d'acquisition des séquences morphologiques 3D

Mis à jour le 17/08/2017 par SFR

 

Jean-François Budzik, Société d'Imagerie Musculo-Squelettique (SIMS)

 

La technique « Compressed sensing » (nouvelle technique de reconstruction des images avec sous échantillonnage de l’espace K) fait partie des progrès récents proposés par les constructeurs d’IRM.
Elle a été évaluée par une équipe américaine dans l’imagerie morphologique du genou (1). L’acquisition 3D FSE acquise en compressed sensing a été comparée aux séquences 3D sans compressed sensing ainsi qu’aux séquences 2D. Cette technique a permis d’acquérir un volume unique en voxels reconstruits de 0,5 x 0,5 x 0,5 mm en 5 minutes versus 7,5 minutes sans compressed sensing. Soit un gain d’un tiers de temps. L’évaluation de 20 IRM du genou par trois radiologues a abouti à la conclusion que la qualité image était améliorée pour le cartilage et les ménisques, mais moindre pour les ligaments, les muscles, les os et la graisse.
Cette technique apparaît donc intéressante à suivre, pour obtenir un gain de temps d’acquisition. Ce gain de temps amène de la flexibilité et pourrait donc être réinvesti dans une amélioration de la qualité image.

 

Référence :

1. Altahawi F. et al. Comparing an accelerated 3D fast spin-echo sequence (CS-SPACE) for knee 3-T magnetic resonance imaging with traditional 3D fast spin-echo (SPACE) and routine 2D sequences. Skeletal Radiol. 2017 Jan;46(1):7-15.