Décès du Professeur Jean-Pierre Mabille

La Société française de radiologie a la tristesse de vous faire part du décès du Professeur  Jean-Pierre Mabille, et adresse à sa famille, ses proches et ses nombreux élèves sa profonde sympathie. En savoir plus ...

Nous avons la très grande tristesse de vous faire part du décès du Professeur Jean-Pierre Mabille, survenu le 29 novembre 2019.
Parisien d’ origine, il fait ses études de Médecine dans la capitale, est nommé interne en 1955, obtient le CES de Radiologie en1961, puis chef de clinique en 1964 .
En 1965, il passe l’agrégation Option Radio-diagnostic et Radio-thérapie cancérologique, et exerce plusieurs mois à La Fondation Curie, à l’Hôpital Tenon et à Villejuif ( IGR ).
Choisissant Dijon, tout nouveau CHU, il est Maître de Conférences en 1966, Chef de Service de Radiologie de 1966 à 1994, puis assure trois années de consultanat. Il a réorganisé le service de radiologie de l’ Hôpital Le Bocage, et crée une deuxième unité de Radio-Pédiatrie en 1974, sur le site Hôpital d’ Enfants, nouvellement construit.
Homme d’ une très grande culture, travailleur infatigable et surtout passionné, il a développé des liens universitaires et d’ amitié avec de nombreux collègues en Radiologie dans l’inter-région Est, à Lille et Paris .
Ses domaines de prédilection concernaient la Radiologie Thoracique, il a été créateur, animateur du Club Thorax, comme expert national, avec Denis Lallemand, José Rémy ( parisiens )et Jacques Rémy ( Lille ) . Il fût également membre très actif du Club de Radio-Pédiatrie des CHU de l’Est, sans omettre ses grandes connaissances de la pathologie ostéo-articulaire.
Radiologue très motivé pour sa discipline, très exigent pour lui-même, il a nettement contribué à former et à habituer les personnels techniciens et manipulateurs à la qualité des bilans radiologiques au quotidien .
Au cours de sa vie professionnelle, il a été entouré d’ une équipe de praticiens à son image et dévouée à l’ Hôpital Public.
Enseignant remarquable, ses cours, conférences dispensés sont très recherchés par les internes, les Radiologues, aussi bien à Dijon, qu’ à l’ étranger, à l’ occasion de Congrès, Symposiums et autres enseignements internationaux .
Ses nombreux élèves ont toujours été admiratifs de la qualité de ses analyses séméiologiques, comme le furent ses collègues cliniciens dans les cas complexes, difficiles .
Sa vie familiale a été comblée par une épouse et deux enfants auxquels il était très attaché, sa fille Laurence est devenue médecin-physicien, son fils Bertrand ingénieur .
Il a été aussi le beau-frère du Professeur Henri Nahum, Radiologue emblématique de Beaujon, disparu très exactement trois semaines après lui.
Personne très cultivée, travailleur, il continue d’ exercer en Radiologie, après avoir quitté l’ Hôpital (Dijon-Paris), tout en se passionnant pour la vie de son trisaïeul Pierre Léonce Détroyat (1829-1898), et écrit toute la biographie, d’ une vie ardente... . Militaire, ayant fait l’Ecole Navale, a participé aux campagnes de Crimée, du Tonkin, il a été responsable du cabinet privé de l’ Empereur Maximilien, durant la période mexicaine !
Jean-Pierre Mabille a été fasciné par son ancêtre, qui après avoir quitté l’ Armée ( général de division, commandant la place de La Rochelle en 1870 ), devient journaliste et écrivain, auteur de livrets d’ opéras ...
Jean-Pierre Mabille est le parfait exemple de l’ homme de culture, humaniste, honnête homme au sens du XVII ème siècle, au service des patients et de l’ Hôpital, qu’ il vénérait.


La Société Française de Radiologie adresse à son épouse et ses enfants ses sincères condoléances attristées pour un grand Monsieur de la Radiolgie.


Professeur Denis Krausé
Radiologue des Hôpitaux