Espace membre

Vous n'êtes pas membreAdhérez

JFR 2011 - 5116 - Imagerie de l'abdomen aigu fébrile : les trois points cardinaux 2e partie

Mis à jour le 18/01/2012 par SFR
Imagerie des douleurs fébriles de la fosse iliaque droite
MC JULLÈS
Objectifs
Messages à retenir
L'échographie reste l'examen d'imagerie de première intention en cas de douleur localisée de la fosse iliaque droite et ce d'autant plus qu'il s'agit d'un sujet jeune. L'identification en échographie d'un appendice de diamètre transverse inférieur à 6 mm sous compression a une valeur prédictive négative de 98 % pour le diagnostic d'appendicite aiguë. L'échographie est particulièrement adaptée au diagnostic positif d'appendicite aiguë alors que la TDM est plus performante pour exclure ce diagnostic et affirmer un diagnostic alterne. Un taux de globule blanc et un dosage de CRP normaux ne permettent pas d'exclure le diagnostic d'appendicite aiguë et ne dispensent pas de réaliser des examens d'imagerie en cas de suspicion clinique d'appendicite aiguë.
Résumé
Le diagnostic d'appendicite aiguë en imagerie repose sur le couple échographie- tomodensitométrie. L'échographie devrait rester l'examen de première intention en cas de suspicion clinique d'appendicite, en particulier chez les sujets jeunes. Un appendice anormal en échographie est un appendice non compressible, sans péristaltisme et de diamètre supérieur à 6 mm. La réalisation d'un passage sans injection, l'opacification basse et la lecture multiplanaire sont recommandées pour la technique TDM. La TDM est utile par son excellente valeur prédictive négative et pour affirmer un diagnostic alterne.