Espace membre

Vous n'êtes pas membreAdhérez

JFR 2010 - 2308 - Mises au point sur les tumeurs ostéo-articulaires, 3e partie

Mis à jour le 27/06/2011 par SFR
Tumeurs cartilagineuses des os : corrélations entre imagerie et anatomo-pathologie
A FEYDY, F LAROUSSERIE, E PLUOT, J ROUSSEAU, R CAMPAGNA, H GUERINI, A BABINET, P ANRACT, JL DRAPÉ
Messages à retenir
Les tumeurs cartilagineuses des os sont relativement fréquentes parmi les tumeurs primitives. La matrice cartilagineuse est un élément diagnostique essentiel. Des éléments sémiologiques en radiographie, scanner et IRM permettent souvent de suggérer un diagnostic précis. Le diagnostic entre un chondrome ou un chondrosarcome d'un os long peut poser problème.
Résumé
Les tumeurs cartilagineuses des os posent des problèmes diagnostiques différents selon leur localisation. Après l'identification d'une lésion d'allure cartilagineuse, la question centrale est la suivante : chondrome ou chondrosarcome ? Sur les os plats (bassin), les chondrosarcomes sont majoritaires. Sur les extrémités, les chondromes sont majoritaires et les chondrosarcomes sont exceptionnels. Sur les os longs (humérus, fémur, tibia), les diagnostics possibles sont le chondroblastome et le chondrosarcome à cellules claires pour une lésion épiphysaire, tandis qu'une lésion diaphysaire est soit un chondrome, soit un chondrosarcome. L'imagerie permet le plus souvent d'identifier une matrice cartilagineuse et le diagnostic différentiel avec un infarctus osseux d'un os long. Des éléments sémiologiques tels que la taille de la tumeur, l'atteinte de la corticale permettent d'évoquer le diagnostic de chondrosarcome sur un os long. Nous détaillerons les aspects typiques et atypiques en imagerie et en anatomopathologie. Une biopsie est indispensable dans certains cas qui seront discutés.