Espace membre

Vous n'êtes pas membreAdhérez

JFR 2011 - Cone beam CT : Imagerie maxillo-faciale et de l'oreille 2e partie

Mis à jour le 08/02/2012 par SFR
Cone Beam : pathologies inflammatoires et infectieuses du massif facial
C HODEZ, C GRIFFATON-TAILLANDIER
Objectifs
Messages à retenir
L'imagerie cone beam permet une étude précise et peu irradiante du massif facial. Le bilan sinusien d'ensemble peut être couplé de façon optimum à une étude fine des structures dentaires et osseuses. Les études en haute résolution font découvrir une séméiologie radiologique nouvelle, peu ou mal connue concernant les rapports entre les dents, l'os et les sinus. Le précision des images en coupes pour une irradiation très modérée fera de l'imagerie cone beam l'examen de routine des sinus et précipitera la disparition définitive annoncée de l'imagerie par projection.
Résumé
L'imagerie par faisceau conique dite cone beam constitue après le scanner et l'IRM une nouvelle révolution dans l'exploration des processus infectieux de la face. Elle est remarquable par son caractère très peu irradiant, par l'excellente résolution spatiale des images en coupes, par la faible susceptibilité aux artéfacts métalliques. Elle permet non seulement de se substituer au scanner mais de mettre en évidence une séméiologie radiologique nouvelle. L'utilisation de tailles de champs et de résolutions spatiales variables autorise dans un même examen un bilan sinusien complet et une étude très fine de l'environnement dentaire et de la structure osseuse. Après un rappel concernant la séméiologie radiologique de l'infection des sinus sera décrite plus précisément la nouvelle séméiologie induite par l'imagerie en haute résolution : aspects encore mal connus du retentissement sinusien des infections d'origine dentaire, nouvelle imagerie de l'infection osseuse des maxillaires au contact des dents et des cavités sinusiennes infectées. La démonstration du caractère ostéogénique de la membrane de Schneider explique un des mécanismes peu connus de l'épaississement osseux pariétal des sinusites chroniques.