JFR 2013 - 4101 - Lésions fonctionnelles et organiques de l'ovaire : stratégies d’explorations, gammes diagnostique 1e partie

Mis à jour le 19/05/2014 par SFR

L’ovaire fonctionnel : sémiologie en échographie et en IRM

Orateur : Anne Fontaine


Messages à retenir
Un kyste fonctionnel est un kyste simple de 30mm de diamètre.
En théorie, le kyste fonctionnel disparait lors du contrôle échographique à 3 mois.
Le «Ring Sign» en IRM est prédictif de la nature fonctionnelle du kyste.
Les dystrophies ovariennes surviennent dans un contexte clinico-biologique particulier.
Connaître les différents types de kystes ovariens à laisser «tranquille».

Résumé
Un kyste ovarien fonctionnel correspond à un follicule ovarien ou un corps jaune ayant subi une transformation kystique dont le diamètre moyen dépasse 30mm. On distingue deux grands cadres nosologiques qui sont les kystes folliculaires et lutéiniques d’une part et les dystrophies ovariennes d’autre part. La découverte est le plus souvent fortuite. L’échographie pelvienne par voie sus-pubienne et endovaginale est parfois justifiée sur des signes évocateurs : douleurs pelviennes, aménorrhée, métrorragies, spottings, qui peuvent être associés ou non à des signes d’hyperoestrogénie. L’analyse précise des caractéristiques sémiologiques du kyste ovarien en échographie permet au radiologue de suspecter la nature fonctionnelle. La disparition d’un kyste simple de l’ovaire chez une patiente en période d’activité génitale au troisième cycle permet d’affirmer l’origine fonctionnelle. Lorsqu’une IRM est réalisée pour une pathologie pelvienne, le «ring sign» est prédictif de la nature fonctionnelle d’un kyste. Le type de rehaussement pariétal permet de les distinguer d’un cystadénome séreux, d’un salpinx ou d’un pseudokyste péritonéal. Les dystrophies ovariennes incluent les ovaires micropolykystiques, les ovaires macropolykystiques, les ovaires multifolliculaires et le LUF Syndrome. Elles surviennent dans un contexte clinico-biologique particulier. En théorie, les kystes ovariens fonctionnels doivent régresser. En faire le diagnostic est essentiel et signe l’abstention thérapeutique.