Espace membre

Vous n'êtes pas membreAdhérez

JFR 2011 - 1340 - Bilan d’extension locorégionale des cancers en imagerie de la femme 1e partie

Mis à jour le 15/02/2012 par SFR
Quel bilan d'extension en 2011 d'un cancer du sein ?
A TARDIVON, F THIBAULT, A ATHANASIOU, C MALHAIRE, L OLLIVIER-LECLERE
Objectifs
Connaître le taux de multifocalité des cancers du sein. Connaître les questions du chirurgien pour savoir y répondre. Savoir réaliser un bilan diagnostique complet en imagerie standard. Connaître les indications préférentielles de l'IRM. Savoir rendre un compte-rendu structuré prenant en compte les résultats des différents examens d'imagerie.
Messages à retenir
Quand vous détectez un cancer, cherchez en un autre ! N'oubliez pas le bilan ganglionnaire (échographie) ! N'interprétez pas un examen IRM sans les données de l'imagerie standard ! Donner au correspondant un compte-rendu final intégrant toutes les données d'imagerie.
Résumé
L'imagerie doit apporter tous les éléments utiles à la prise en charge initiale : siège, taille, uni ou multifocalité. En cas de lésions multiples (15% de lésions infiltrantes surnuméraires), une cartographie précise est indispensable ainsi qu'une discussion en RCP (stratégie de prélèvements percutanés et de traitement). L'échographie doit rechercher un envahissement ganglionnaire (cancers infiltrants), le signe le plus précoce d'envahissement étant un épaississement focal cortical > 3 mm. L'IRM est utile dans des indications précises : femmes à haut risque, femmes jeunes et seins denses, histologie lobulaire, discordance clinique – imagerie standard impactant sur le traitement envisagé, décision de chimiothérapie première, chirurgie avec oncoplastie.