Espace membre

Vous n'êtes pas membreAdhérez

JFR 2011 - 2104 - Imagerie des tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques 2e partie

Mis à jour le 15/02/2012 par SFR
Imagerie des tumeurs endocrines du pancréas
C CARAMELLA, S CANALE, F BIDAULT, B BOULET, E BAUDIN, C DROMAIN
Objectifs
Messages à retenir
La présentation des TEP dépend du caractère secrétant ou non des tumeurs, de leur éventuelle intégration à un syndrome de prédisposition génétique, de leur nombre et de leur potentiel de malignité. L'IRM a une sensibilité proche de l'échoendoscopie pour la détection de ces tumeurs. Les TEP hyperartérialisées ne représentent que la moitié des cas de TEP mais justifient la réalisation d'une phase artérielle tardive en plus de la phase veineuse portale lors de la TDM. Les TEP peuvent être responsables de thrombose tumorale du confluent splénomésaraïque et du tronc porte.
Résumé
Les tumeurs endocrines du pancréas (TEP) sont des tumeurs rares (3% des tumeurs pancréatiques). Elles sont sporadiques dans 95% des cas, mais peuvent être associées à des maladies génétiques. On distingue, au plan clinique, les tumeurs fonctionnelles, diagnostiquées devant des symptômes liés à une hyper-sécrétion hormonale (insulinomes, gastrinomes, …) et non fonctionnelles souvent découvertes de façon fortuite. Le caractère malin de ces tumeurs est délicat à déterminer histologiquement : seul le caractère peu différencié, une extension massive aux organes adjacents ou la présence de métastases permettent de l'affirmer. Le pronostic de la majorité des tumeurs endocrines du pancréas est néanmoins bon avec une médiane de survie de plusieurs années, y compris au stade métastatique, justifiant une stratégie thérapeutique active.L'imagerie joue un rôle majeur pour la recherche de la localisation de la tumeur primitive et pour le bilan d'extension : des méthodes morphologiques (échographie, TDM ou IRM) sont indispensables en association avec les explorations endoscopiques, des méthodes d'imagerie métaboliques (scintigraphie à l'octréotate, TEP), ou parfois des méthodes invasives (angiographie, prélèvements veineux étagés). Les tumeurs endocrines du pancréas présentent une large gamme d'aspect, la typique petite tumeur hypervasculaire ne se trouvant que dans moins de 50% des cas.