JFR 2011 - 5102 - Tumeurs de la voie excrétrice supérieure (TVES) 1e partie

Mis à jour le 05/09/2012 par SFR
Anatomie pathologique des TVES
E COMPERAT
Objectifs
Messages à retenir
Connaître les risques encourus selon la lésion. Comprendre les difficultés d'un diagnostic.
Résumé
Les TVES représentent 5 à 10% des tumeurs de l'arbre urinaire (incidence 1-2/100000). Les tumeurs pyélocalicielles sont deux fois plus fréquentes que les tumeurs urétérales. Leur association avec des tumeurs de vessie synchrones ou métachrones est classique mais non systématique. Le tabac, les amines aromatiques et les hydrocarbures polycycliques (industrie), des toxines d'origine bactériennes (néphropathie des balcans) ou végétales (herbes chinoises) ainsi qu'une HNPCC (hereditary non polyposis colorectal carcinoma) sont les principaux facteurs de risque reconnus. La cancérogenèse emprunte les voies de FGFR3 (tumeurs superficielles) ou Tp53 (tumeurs infiltrantes). La classification histologique est globalement la même que dans la vessie. On décrit des lésions planes (carcinome in situ), des néoplasies de bas potentiel de malignité, des tumeurs non infiltrantes (pTa) de bas et de haut grade et des carcinomes infiltrants. Il s'agit essentiellement de carcinomes urothéliaux, des carcinomes épidermoïdes ou des adénocarcinomes pouvant être observés. L'accès endoscopique et l'exiguïté des prélèvements réalisables rendent la confirmation histologique parfois difficile. La place de la cytologie urinaire est limitée, en particulier dans les lésions de bas grade où sa sensibilité est médiocre. Le pronostic est grade, stade et localisation dépendante. En cas d'atteinte du muscle, le taux de survie est inférieur à 50%.

Pied de page à l'impression d'un document

Implication du radiologue en chirurgie plastique du sein


Chères consoeurs, chers confrères, chers amis,

Suite à l'évaluation très favorable de la dernière journée que nous avons organisée en avril 2016 à Lyon sur le thème de l’imagerie du sein et de la chirurgie plastique, nous organisons une nouvelle journée le samedi 1er avril 2017 à la salle Multimedia du Centre Léon Bérard à Lyon. Le nombre de participants sera limité, pour garder un caractère d'interactivité à cette journée. 
Le public concerné est celui des radiologues pratiquant la sénologie, spécialement ceux à très forte orientation sénologique.

Vous trouverez ci-joint le programme de cette journée et la fiche d'inscription. L'implication du radiologue en chirurgie plastique du sein et sa place fondamentale dans ce domaine seront les fils conducteurs de cette journée car les implications entre ces deux domaines deviennent de plus en plus fréquentes et le radiologue sénologue se doit de bien connaitre ces différentes interactions.

Dans l’attente de vous rencontrer, nous vous prions de croire, chères consoeurs, chers confrères, chers amis, en nos
sentiments dévoués les meilleurs.

Organisateurs : 
Christophe TOURASSE
Emmanuel DELAY