JFR 2010 - 5102 - Place de la radiologie dans le traitement non chirurgical des tumeurs rénales, 3e partie

Mis à jour le 27/05/2011 par SFR
Ablation des tumeurs rénales
A GANGI, X BUY, H LANG, C ROY
Objectifs
Connaître les bases physiques de la cryoablation percutanée. Connaître les indications et les contre-indications de la cryoablation percutanée. Savoir les avantages et les désavantages de la technique.
Messages à retenir
La cryoablation produit des zones d'ablation extrêmement précises. La zone d'ablation est très nettement visible en imagerie scanographique et IRM. Le volume d'ablation est très facilement modulable en augmentant le nombre de sondes de cryoablation. Possibilité de traiter les tumeurs centrales du rein.
Résumé
La technique de cryoablation rénale basée sur le principe de Thompson Joule (argon à 240 bars de pression). Mise en place de 1 à 25 sondes en simultané en s'adaptant au volume tumoral et à sa forme. Le glaçon formé au bout des sondes est très nettement visible en scanner et en IRM. La cryoablation est moins douloureuse que la radiofréquence avec une précision d'ablation supérieure. Possibilité de traiter les tumeurs centrales sans risque de rétraction et de sténose secondaire. Par contre, la congélation de la jonction pyélo-urétérale ou de l'uretère peut produire des lésions ischémiques et des sténoses urétérales. Le désavantage majeur de cette technique reste son caractère encombrant par les bouteilles de gaz et son coût.