JFR 2010 - 2344 - Mesure de la performance rénale, 3e partie

Mis à jour le 27/05/2011 par SFR
Produits de contraste et insuffisance rénale
O CLÉMENT
Objectifs
Connaître les précautions d'emploi et contre indications des produits de contraste iodés et gadolinés chez l'insuffisant rénal. Connaître les mesures prophylactiques à mettre en œuvre.
Messages à retenir
Une évaluation de la fonction rénale par la clinique ou la biologie est nécessaire avant injection de tout produit de contraste. La prévention de la CIN se fait essentiellement par l'hydratation préalable et après l'injection. Chélates de gadolinium peuvent entrainer une FSN et l'injection doit être motivée chez l'IR.
Résumé
La néphropathie induite par les produits de contraste iodés est une entité connue dont les mesures prophylactiques sont bien codifiées : éviter d'injecter sans raison majeure les insuffisants rénaux sévères et hydrater les insuffisants rénaux modérés (clearance de la creatinine comprise entre 30 et 60 ml/min). Plusieurs fiches de recommandations (ESUR, CIRTACI) sont disponibles. La mise en œuvre de telles mesures nécessite une organisation réglée. Les produits gadolinés en IRM étaient considérés comme inoffensifs chez l'insuffisant rénal, jusqu'à l'irruption d'une nouvelle maladie, la Fibrose Systémique Néphrogénique. Ce cours fera le point sur les nouvelles recommandations européennes à mettre en œuvre.