JFR 2010 - 2344 - Mesure de la performance rénale, 1e partie

Mis à jour le 27/05/2011 par SFR
Mesure de la performance rénale en clinique : principes et limites
A PRIGENT
Objectifs
Connaître la grande imprécision des formules de Cockcroft-Gault et MDRD pour l'estimation individuelle du débit de filtration glomérulaire (DFG). Savoir que ces estimations ne permettent pas d'en utiliser la valeur numérique pour adapter, de manière fiable, la posologie selon les 'mises en garde spéciales et précautions d'emploi' des résumés des caractéristiques des produits de contraste. Connaître les différentes méthodes, disponibles en clinique, de mesure de la performance rénale ou de son estimation.
Messages à retenir
Pour un DFG estimé à 60 ml/min/1,73 m2 par la méthode MDRD, la vraie valeur (intervalle de confiance de 95 %) est située entre 37 et 90 ml/min/ 1,73 m2 (pratiquement du simple au double). Les valeurs de DFG, estimées à partir des formules utilisant la créatinine plasmatique, varient très sensiblement selon la méthode de dosage de créatinine plasmatique utilisée (pour une vraie mesure de DFG à 55 ml/min/1,73 m2, les estimations peuvent varier de 60 à 70 ml/min/1,73 m2). Les performances diagnostiques de la formule MDRD varient avec le degré d'insuffisance rénale (1/3 de faux négatifs pour les DFG  60 ou < 15 ml/min/1,73 m2). En général, la méthode de Cockcroft-Gault (estimation de la clairance de la créatinine), recommandée par l'ANAES, surestime le DFG estimé à partir de la formule du MDRD.
Résumé
Les méthodes de mesure du débit de filtration glomérulaire (DFG) (clairances plasmatique, urinaire ou mixte de traceurs « exogènes », le plus souvent radiomarqués), sont souvent considérées comme difficiles à utiliser en clinique. Les méthodes de substitution, proposées pour estimer le DFG, font appel à la concentration plasmatique des traceurs « endogènes » (créatinine, cystatine C). Ces méthodes sont en fait tellement imprécises qu'elles n'apportent, à titre individuel, aucune assurance réelle quant aux recommandations des « mises en garde spéciales et précautions d'emploi », fonction du DFG, des RCP des produits de contraste iodé ou de chélates de gadolinium.