JFR 2010 - 1344 - Imagerie de la transplantation rénale, 2e partie

Mis à jour le 27/05/2011 par SFR
Transplantation rénale : complications vasculaires
M CLAUDON
Objectifs
Connaître les principales complications vasculaires qui peuvent altérer la fonction du transplant rénal. Savoir identifier les principales complications vasculaires en échographie Doppler. Apprécier l'intérêt d'une imagerie complémentaire, à visée diagnostique ou interventionnelle.
Messages à retenir
Les problèmes vasculaires sont, après les complications urologiques, la seconde cause de dysfonctionnement du transplant rénal. L'échographie Doppler, au besoin complétée d'une injection de contraste, reste la première méthode d'imagerie à mettre en œuvre face à un dysfonctionnement du transplant rénal. Les autres méthodes d'imagerie sont réalisées selon le contexte clinique et échographique et en fonction d'un éventuel geste de radiologie interventionnelle.
Résumé
Les complications vasculaires sont les plus fréquentes après les complications urologiques pouvant compromettre le fonctionnement du transplant rénal. Aiguës, elles comprennent la torsion, dissection et thrombose de l'artère du greffon ou de l'artère iliaque et la thrombose veineuse ; au-delà, ce sont la sténose de l'artère rénale, la fistule artério-veineuse et le faux anévrysme. L'échographie Doppler, au besoin complétée par injection de contraste, reste la méthode diagnostique de choix en urgence comme de façon réglée, complétée de préférence par l'IRM, éventuellement par le scanner pour une évaluation morphologique précise de l'axe artériel, et par l'angiographie en prévision d'un geste interventionnel.