JFR 2010 - 5301 - Endométriose pelvienne : apport de l'imagerie pour le gynécologue, 1e partie

Mis à jour le 27/06/2011 par SFR
Présentations cliniques de l'endométriose et principes de la stratégie thérapeutique
O TOULLALAN, S NOVELLAS, JD ALBY, M CHASSANG, P CHEVALLIER
Messages à retenir
Présentations cliniques de l'endométriose et principes de la stratégie thérapeutique. L'endométriose pelvienne est une pathologie complexe responsable d'un polymorphisme symptomatique retardant le diagnostic positif. Les dysménorhées, la dyspareunie et l'infertilité sont les points d'appel cliniques les plus fréquents. La stratégie thérapeutique est basée essentiellement sur la ou les plaintes de la patiente et non pas sur l'atteinte morphologique. La résection chirurgicale est un excellent traitement curatif si elle est complète.
Résumé
L'endométriose est une pathologie causée par l'implantation de cellules de la muqueuse de l'utérus en dehors de la cavité utérine. Cette pathologie survient en raison de mécanismes intriqués incluant des menstruations rétrogrades et une probable fragilité immunitaire autorisant l'adhésion péritonéale de ces cellules. L'implantation sur les ovaires réalise de véritables kystes hémorragiques appelés endométriomes, généralement peu douloureux mais générant des troubles de l'ovulation et une infertilité. L'implantation péritonéale aboutit à une réaction desmoplastique intense pouvant s'étendre vers les compartiments sous péritonéaux générant alors des douleurs parfois très invalidantes. Si l'option médicale, généralement par castration chimique, améliore les symptômes, elle ne permet en général pas un traitement définitif. L'intervention chirurgicale réséquant la totalité des lésions visibles est aujourd'hui le traitement étiologique de référence au prix d'une morbidité non négligeable en particulier si un geste de résection rectale est nécessaire.