JFR 2010 - 2101 - Les pièges diagnostiques en imagerie gynécologique, 1e partie

Mis à jour le 27/06/2011 par SFR
Pièges en IRM pelvienne : lésions extra-gynécologiques et artefacts
C BALLEYGUIER, E ZARESKI, B BOULET, C UZAN, P DUVILLARD, C DROMAIN
Messages à retenir
Deux ou trois plans de coupes en séquence pondérée T2 sans fat sat sont nécessaires en IRM pelvienne. Toute lésion découverte en IRM pelvienne n'est pas forcément d'origine gynécologique. Les lésions extra-gynécologiques les plus fréquentes découvertes sur une IRM pelvienne sont d'origine neurologique, urinaire, digestive ou lymphatique.
Résumé
La découverte d'une image ambiguë qui n'est pas d'origine gynécologique sur une IRM pelvienne est un problème fréquent. Il est important de les identifier car la plupart ne nécessitent pas de traitement spécifique. La connaissance de l'anatomie est essentielle pour en préciser l'origine et d'en faire le diagnostic. De même, une bonne technique avec la réalisation des séquences adaptées est importante pour diagnostiquer les artefacts et établir le diagnostic. Le protocole IRM doit comporter au minimum deux plans de coupe orthogonaux en séquence pondérée en T2, un plan en séquence pondérée T1, et l'injection de produit de contraste est le plus souvent nécessaire. Il faut pouvoir également adapter le protocole en fonction des images découvertes. Les images extra-gynécologiques les plus fréquentes sont d'origine neurologique (kystes de Tarlov, neurinomes…), digestives (abcès pelviens d'origine digestive, maladie de Crohn, lésions rectales…), urinaires (calculs pelviens, diverticules vésicaux, malformations vésicales ou rénales…) ou lymphatiques (adénopathies, paragangliomes etc…). Une échographie pelvienne après l'IRM peut également permettre d'améliorer la caractérisation. La technique de réalisation d'un examen d'IRM pelvienne avec des exemples des artefacts les plus fréquents seront abordés lors de cette présentation, et les diagnostics des lésions extra-gynécologiques découvertes le plus habituellement sur une IRM pelvienne seront présentés et discutés.